Live News

Dengue : la barre de 50 cas franchie à mardi

Fumigation Un grand nettoyage a lieu à Vallée-des-Prêtres.

Le nombre de cas de dengue à Maurice ne cesse d’augmenter au fil des jours. À mardi soir, on en comptait 50, dont 45 à Vallée-des-Prêtres. C’est ce que nous a confirmé le Dr Vasant Rao Gujadhur, responsable de la Communicable Diseases Control Unit du ministère de la Santé.

Le ministère de la Santé s’attend à enregistrer d’autres cas et pense que le point culminant de l’épidémie n’a pas encore atteint. Une fois ce point franchi, l’épidémie sera endiguée.

Ainsi, les autorités maintiennent les exercices de fumigation et de nettoyage. Elles misent également sur la campagne de sensibilisation pour que les habitants de Vallée-des-Prêtres se protègent des piqures de moustiques.

La note positive, ajoute le Dr Vasant Rao  Gujadhur, est qu’il n’y a pas eu de décès ni de complications dans le traitement des malades. Il explique que plus de la moitié, soit 30 des 50 patients qui ont contracté ce virus, ont déjà été traités et ont depuis regagné leur domicile.

Les autorités ont décidé d’employer les grands moyens à Vallée-des-Prêtres. Le but est d’éliminer tous les éventuels foyers de reproduction et de prolifération des moustiques. Une grande opération de nettoyage s’est déroulée le mardi 19 mars, suivie d’un exercice de fumigation de grande ampleur.

Terrains en friche

Cette opération a été conduite par des éléments de la Spécial Mobile Force et des préposés de la municipalité de Port-Louis. Ils ont nettoyé les terrains en friche, ramassé les ordures, de la vieille ferraille, des pneus usés et des boîtes de conserve qui traînaient dans la région. Les terrains en friche et les accumulations d’eau ont été déblayés ou asséchés à l’aide de pelleteuses et de bulldozers.

« Nous avons voulu procéder au grand nettoyage de la localité et des régions avoisinantes afin de détruire les éventuels foyers de moustiques », explique le Dr Vasant Rao Gujadhur. Ces exercices vont  continuer.

Les parents des élèves de l’école primaire de Vallée- des-Prêtres montent au créneau. Certains parents des élèves de la Vallée-des-Prêtres Government School n’envoient plus leurs enfants a l’école de peur qu’ils ne soient infectés par la dengue. Ils réclament la fermeture de l’établissement durant quelques jours jusqu’à ce que le point culminant de la maladie soit atteint. Les autorités devraient alors avoir complété les exercices de nettoyage et d’éradication des moustiques.

C’est notamment le point de vue de Pamela Balgobin.  « Le risque de voir son enfant contracter cette maladie est trop grand, les autorités devraient fermer l’établissement scolaire jusqu’à ce que l’épidémie soit complètement éradiquée », explique cette mère de famille. C’est d’ailleurs le sentiment de plusieurs autres parents.

Au niveau du ministère de la Santé et celui de l’Éducation on affirme suivre la situation de très près.


9 183 cas de dengue à La Réunion

Le virus de la dengue a pris des proportions alarmantes à l’île de La Réunion, ce qui a incité les autorités à prendre de nouvelles mesures afin d’enrayer l’épidémie. Du 4 au 10 mars, 566 nouveaux cas de dengue ont été confirmés, ce qui porte le chiffre à 9 183 cas autochtones, dont 2 307 depuis le 1er janvier 2019. C’est ce que rapporte le site Linfo.re

50 militaires nationaux vont ainsi venir bientôt prêter main forte aux équipes déjà engagées sur le terrain. Cela afin de « renforcer le dispositif de lutte anti-vectorielle sur le terrain », écrit le site. Selon Linfo.re, les foyers les plus actifs se trouvent dans le Sud du pays et 22 communes sont touchées par cette épidémie.

L’agence de santé de l’océan Indien (ARS Océan Indien) a pour sa part invité les centres hospitaliers publics de préparer un plan de réponse afin de se préparer à prendre en charge un afflux important de cas de dengue aux urgences et dans les services d’hospitalisation.

À noter que six cas de décès liés à la dengue ont été enregistrés dans l’île.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !