Explik Ou Ka

Demande pour une connexion au réseau de la CWA : Ruben attend une réponse de l’organisme depuis...2016

Cela fait trois ans et demi que Ruben attend d’être connecté au réseau de la CWA.

Est-on obligé de faire effectuer des fouilles et faire poser le tuyau soi-même, à ses propres frais, entre le point d’eau de la Central Water Authority (CWA) et votre terrain, alors que la distance est assez importante ? C’est la question que se pose un habitant du Nord qui lutte pour devenir un abonné de la CWA depuis plus de trois ans.

Ruben E., la cinquantaine, a acheté, depuis plusieurs années, un terrain à Leclézio Road, à Roche-Terre, avec l’intention d’y construire une maison. Pour aller de l’avant avec son projet, il a besoin d’être approvisionné en eau. Il a donc soumis une demande auprès de la Central Water Authority (CWA) pour être connecté à son réseau. La requête a été faite le 8 août 2016 et, depuis, il attend toujours pour pouvoir démarrer la construction.

Une dizaine de propriétaires de terrain du même site que Ruben ont, en septembre de la même année, signé une pétition qu’ils ont adressée à la CWA. Le problème semble être la distance entre le point d’eau de la CWA et les terrains des demandeurs.

Actuellement, certaines familles ont déjà été connectées à l’eau potable chez elles en faisant passer leurs tuyaux dans la cour des voisins, avec leur autorisation, bien entendu. Mais ceux qui ne sont pas encore connectés au réseau de la CWA ne veulent pas abuser de la générosité de leurs voisins. Ils veulent être connectés au réseau sans déranger personne. « Passer par la cour de son voisin est inadmissible à notre époque, avec tous les problèmes que cela peut occasionner », avancent des habitants. Ruben révèle que tous les autres travaux d’infrastructures ont déjà été complétés (asphaltage, provision pour l’électricité, etc.). « On n’attend que la provision d’eau potable », dit-il.

Le 28 septembre 2016, la CWA a adressé un courrier à Ruben. « La CWA est d’accord avec votre demande de fourniture d’eau potable à l’adresse indiquée à condition de poser, à vos propres frais, 175 mètres de tuyau d’un diamètre de 63 millimètres à une profondeur minimum de 750 millimètres, selon les spécificités de la CWA », peut-on lire dans la lettre. Justement, deux des familles habitant le lieu ont dû faire poser des tuyaux sur une distance de 400 mètres, cela à leurs frais. Ruben n’a pas les moyens pour encourir tous ces frais.

Le 15 novembre 2017, la CWA a encore répondu à Ruben à travers une correspondance. « Your application is being processed by our Engineering Staff and a further communication to that effect will be addressed to you », peut-on lire dans la correspondance. La lettre était signée Rambaree Madhyawatee, Management Support Officer. Ruben révèle qu’une famille habite sur place depuis 11 ans sans être connectée au réseau de la CWA. Il y a des enfants au sein de cette famille.

Contactée pour une réaction, Dorina Prayag, chargée de communication à la CWA, nous a fait comprendre que l’ingénieur responsable de la région Nord serait plus à même de nous aider. La rédaction a ainsi essayé de le contacter, mais il n’était pas joignable. Valeur du jour, le problème de Ruben reste entier.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP