Actualités

Demande pour suspendre leurs pétitions électorales : Lormus Bundhoo et Ezra Jhuboo contre-attaquent

Lormus Bundhoo et Ezra Jhuboo ont logé chacun une pétition électorale.

Les deux candidats battus de l’Alliance Nationale aux dernières législatives, Lormus  Bundhoo et Ezra Jhuboo, ont riposté par voie d’affidavits. Ils rétorquent à une motion des élus des circonscriptions 13 et 14, pour faire suspendre leurs pétitions électorales, où ils contestent les résultats des élections du 7 novembre 2019.

Ils ont logé chacun, une pétition électorale pour contester les résultats des élections du 7 novembre 2019, dans leur circonscription respective. Ils sont Lormus  Bundhoo et Ezra Jhuboo. Les deux candidats battus de l’Alliance Nationale respectivement dans les circonscriptions 13 (Rivière des Anguilles/Souillac) et 14 (Savanne/Rivière Noire), font maintenant face à une motion des élus de leurs circonscriptions, pour mettre en attente leurs pétitions électorales.  

En effet, les élus de la circonscription numéro 13, le Dr Kailesh Kumar Singh Jagutpal, Renganaden Padayachy et Muhammad Ismael Rawoo, ont logé une motion pour demander le gel de la pétition électorale  de Lormus Bundhoo. Ceux de la circonscription numéro 14, Alan Ganoo, Sandra Mayotte et Nand Prakash Ramchurrun, ont aussi logé une motion similaire pour demander le gel de la pétition d’Ezra Jhuboo. 

Cela, le temps pour la Cour suprême d’examiner en premier une demande de révision judiciaire logée par Roshi Bhadain le 13 janvier 2020. Demande où le leader du Reform Party, requiert d’annuler l’ensemble des résultats dans toutes les 21 circonscriptions. 

Ce lundi 24 février 2020, à l’appel de la motion des élus des circonscriptions numéros 13 et 14 devant le chef juge Eddy Balancy, Me Bhooneshwar Sewraj, Senior Attorney et représentant Lormus  Bundhoo et Ezra Jhuboo, a déposé des affidavits de ses deux clients.  

Ces derniers, avancent dans leurs affidavits respectifs que la motion des candidats de l’Alliance Morisien « démontre leur intention véritable de retarder délibérément le procès sur le fond de leur pétition électorale ».

Ils invitent la Cour suprême, dans leurs affidavits, à condamner  cet « abus de procédure » en rejetant les motions des candidats de l’Alliance Morisien. Les dites motions seront maintenant fixées par voie circulaire.

Steven Obeegadoo remet ça contre Adrien Duval

Le ministre des Terres et du Logement, Steven Obeegadoo et le Deputy Chief Whip du gouvernement, Soobeersingh Dhunoo, ont logé une nouvelle demande en Cour suprême, Ils demandent à la Cour suprême de rejeter la pétition électorale logée contre eux par Adrien Duval, candidat battu de l’Alliance Nationale dans la circonscription numéro 17 (Curepipe-Midlands). Cela vu que, selon les deux élus de l’Alliance Morisien, ils sont cités à tort comme codéfendeurs, dans la pétition électorale d’Adrien Duval. Une motion similaire de Steeven Obeegadoo et Soobersingh Dhunoo, avait été retirée le lundi 17 février 2020. Cela en raison d’une erreur sur les documents accompagnant la demande. Les conseillers légaux des deux candidats élus de l’Alliance Morisien, ont revu leur copie et ont logé une version revue de leur  motion initiale. À l’appel de la nouvelle motion de Steven Obeegadoo et Soobeersingh Dhunoo devant le chef juge Eddy Balancy, l’affaire a été renvoyée au 23 mars 2020. Cela pour permettre aux parties de régler une mésentente sur les frais à payer lorsque la motion initiale des deux élus, a été retirée, le 17 février 2020.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP