Actualités

Demande de révision judiciaire de Rex Stephen : la Commission Lam Shang Leen justifie ses recommandations

Rex Stephen Me Rex Stephen réfute les critiques émises contre lui.

L’ancien ministre, Sam Lauthan est revenu sur les recommandations de la commission d’enquête sur la drogue contre l’avocat et ancien magistrat Rex Stephen. Cela dans un affidavit déposé le jeudi 3 octobre 2019 en Cour suprême. Il invite l’instance judiciaire à rejeter la demande de l’homme de loi du trafiquant Peroumal Veeren. 

La demande de révision judiciaire formulée par l’ancien magistrat et avocat Rex Stephen, a été appelée le jeudi 3 octobre 2019 en Cour suprême. C’était devant le Master and Registrar. 

L’homme de loi conteste les critiques émises contre lui dans le rapport de la commission d’enquête sur la drogue qui fut présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen. Celui-ci, avait pour assesseurs, Sam Lauthan, ex-ministre de la Sécurité sociale, et Ravind Kumar Domun, directeur du Health Service de la Santé. 

Le jeudi 3 octobre 2019, un affidavit juré par Sam Lauthan au nom de la commission d’enquête, a été déposé dans l’affaire. Cet affidavit qui a été rédigé par Me Verna Nirsimloo, Chief State Attorney, se veut être une réplique à celui déposé par Me Rex Stephen lors d’une précédente audience.  

Sam Lauthan avance dans le document que la convocation de Me Rex Stephen était nécessaire après le témoignage du clerc de l’étude que dirigeait l’ancien magistrat. Témoignage qui porte sur la somme de Rs 1,5 million qui aurait été déposée à l’ancienne étude de Me Rex Stephen à Port-Louis, le 26 avril 2017, par une femme à la demande du prisonnier Peroumal Veeren. 

Évaluation erronée

La Commission d’enquête nie toute irrégularité dans sa démarche et avance qu’elle était habilitée à enquêter sur cette allégation, en dépit de l’enquête que mène aussi l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) dans l’affaire. 

« Le plaignant (NDLR : Me Rex Stephen) a eu la possibilité de produire des documents en marge des travaux de la commission d’enquête. Les documents présentés, n’étaient pas à la satisfaction de la Commission d’enquête, qui a trouvé pas convaincante la version du plaignant sur la réception de Rs 1,5 million. La Commission d’enquête a recommandé aux autorités concernées d’enquêter sur l’avocat dans la mesure où les faits ont révélé des violations des dispositions de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act … », soutient Sam Lauthan dans son affidavit. 

Sam Lauthan invite la Cour suprême à rejeter la demande de révision judiciaire logée par Me Rex Stephen. L’affaire sera maintenant appelée le 24 octobre 2019. 

Rappelons que dans son affidavit juré le 7 mai 2019, Me Rex Stephen qualifie de « proposition erronée » la suggestion qu’il a reçu Rs 1,5 million en espèces à son ancienne étude. L’avocat avance dans le document qu’il n’était pas à son bureau lorsqu’il a reçu un appel de son clerc, qui l’informait qu’une somme en espèces avait été déposée en son absence. Me Rex Stephen cite dans son affidavit une « évaluation erronée, inexacte, incomplète et partiale » de la part de la Commission d’enquête en arrivant aux conclusions émises contre lui.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !