Faits Divers

Demande de remise en liberté sous caution : Javed Meetoo fixé ce jeudi

Javed Meetoo L’Imam Javed Meetoo de nouveau en cour, ce jeudi 13 juin 2019.

Nouvelle comparution de Javed Meetoo devant le tribunal de Port-Louis, le mercredi 12 juin 2019. L’imam fait face à une accusation provisoire de « damaging property by band. » La magistrate Manjula Kumari Boojharut fera connaître sa décision, ce jeudi 13 juin, sur la demande de remise en liberté du prévenu.

Javed Abdool Meetoo n’a pas obtenu, le 11 juin 2019, la liberté conditionnelle à la suite de son inculpation pour avoir participé à une manifestation illégale. Ceci avait eu lieu le 4 juin 2019 à Vallée-des-Prêtres. L’homme religieux est retourné en cour, le mercredi 12 juin 2019, où il fait face à une accusation provisoire de « damaging property by band ». Il a fait une demande, par le biais de son avocat Raouf Gulbul, pour obtenir la liberté conditionnelle. La poursuite, représentée, par Me Jean-Michel Ah Sen, Principal State Counsel, a objecté à sa requête

Appelé à la barre des témoins, l’inspecteur Ashvin Lullith de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord a avancé trois objections, notamment une interférence avec des témoins, la manipulation des preuves, la perturbation de la sécurité de l’ordre public et le risque de fuite.

«Aucune identification à ce jour»

Interrogé par l’avocat de la poursuite, Me Jean-Michel Ah Sen, Principal State Counsel, l’inspecteur de police a indiqué qu’une frayeur règne parmi les habitants de Vallée-des-Prêtres depuis ce rassemblement et il a ajouté que la force policière a déployé des effectifs additionnels dans cette localité.
Ce témoin a été aussi questionné par Me Jean-Michel Ah Sen sur l’avertissement qu’avait écopé Javed Meetoo, le 20 décembre 2018, dans le cadre d’un rassemblement en guise d’une contre-manifestation à Port-Louis.

Lors de son contre-interrogatoire par l’avocat de la défense, Me Raouf Gulbul, le haut gradé a indiqué qu’aucune parade d’identification n’a encore eu lieu et que l’enquête n’a pas encore établi si le prévenu aurait endommagé deux poubelles lors de cette manifestation illégale alléguée à Chitrakoot, Vallée-des-Prêtres.

Javed Meetoo a été appelé à la barre par son avocat. Il a souligné qu’il n’a jamais endommagé les deux poubelles et souhaite obtenir sa remise en liberté, car il exerce « un travail noble et juste ». Il dit être appelé à contrôler la situation en tant qu’un imam. « J’enseigne la religion dans le social. Je prêche la bonne nouvelle. La police m’incarcère à Alcatraz « ek tou bann travay de byen ki mo pe fer, finn arete par sa detensyon la. » Javed Meetoo se qualifie comme un père de famille responsable. Il a également indiqué que sa femme est sur le point d’accoucher de leur cinquième enfant.

Lors du contre-interrogatoire, Me Jean-Michel Ah Sen s’est attardé sur l’avertissement que le prévenu avait reçu en décembre dernier après une manifestation illégale alléguée. « Vous dites que vous êtes appelé à contrôler la situation en cas de dérapage, mais pourquoi avez-vous accepté l’avertissement de la police en décembre 2018 ? » lui a demandé le représentant de la poursuite. Javed Meetoo a répondu qu’il n’y avait pas de dérapage lors de ce « rassemblement pacifique. »

C’est ce jeudi 13 juin que la Cour fera connaître sa décision sur la remise en liberté de Javed Meetoo.

Six nouvelles inculpations

La Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord a procédé à six nouvelles arrestations mercredi 12 juin 2019. Les six personnes ont été présentées devant le tribunal de Port-Louis où deux accusations provisoires, notamment, « taking part in unlawful assembly » et « damaging property by band » ont été logées contre elles. Délits commis, le 4 juin 2019, à Vallée-des-Prêtres. Deux d’entre elles seront de nouveau devant la justice, le 14 juin 2019, pour écouter leur demande de remise en liberté.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !