Actualités

Demande de réintégration sur la liste des avocats : l’Ordre des avocats dépose un affidavit contre Dev Hurnam

Dev Hurnam. Dev Hurnam.

La Mauritius Bar Association (MBA) a déposé, le mardi 1er octobre 2019, un affidavit en Cour suprême. Cela dans le cadre de la motion, présentée par Dev Hurnam, pour réintégrer le barreau mauricien. La motion de celui-ci est dirigée contre l’Attorney General et l’Ordre des avocats de Maurice, à savoir la MBA.

À l’appel de l’affaire devant les juges Benjamin Marie Joseph, Nicholas Oh San-Bellepeau et Patrick Kam Sing, l’avocat paraissant pour la MBA, Me Patrice Doger de Spéville, Senior Counsel, a présenté un affidavit juré par Me Tawheen Choomka, la secrétaire de la MBA. 

C’est pour expliquer la décision de la MBA d’objecter à la demande de Dev Hurnam. L’Ordre des avocats ayant revu sa position dans l’affaire. Initialement, la MBA avait adopté une position neutre sur la demande, se contentant de dire qu’elle s’en remet à la décision de la Cour suprême sur la question. La MBA s’oppose de manière formelle maintenant à la requête de Dev Hurnam. 

Dans son affidavit, Me Tawheen Choomka avance que la Cour suprême doit être mise en présence des agissements de Dev Hurnam, au cours de l’audience du 8 avril 2019 devant la chambre civile de la cour intermédiaire. Cela dans le cadre d’un procès logé par Dev Hurnam contre la juge Rehana Mungly-Gulbul et son époux, Me Raouf Gulbul. 

Pour la MBA, il s’agit d’une question d’importance publique et en vue de permettre à la Cour suprême de décider si Dev Hurnam a changé et qu’il est apte à réintégrer le barreau mauricien. 

Mes Carol Green-Jokhoo, Assistant Parliamentary Counsel, et Kumari Kamlesh Domah, State Counsel, n’ont pas objecté à la présentation de cet affidavit par la MBA. Affidavit rédigé par Me Zubeida Salajee, Senior Attorney. La motion de Dev Hurnam a été maintenant fixée pour être entendue sur le fond le 23 octobre 2019. 

Radié du barreau mauricien le 28 janvier 2008, Dev Hurnam estime avoir payé le prix fort après sa condamnation de six mois de prison dans une affaire de faux alibi pour un de ses clients impliqué dans le braquage de la State Bank de Grand-Bois en mai 2000. Il est représenté par un panel d’avocats composé des Senior Counsels Désiré Basset, Antoine Domingue, Robin Ramburn et les avocats Imtihaz Mamoojee, Nandraj Patten et Zaredhin Jaunbaccus.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !