Faits Divers

Demande de liberté sous caution rejetée : Jean Noël Bundhoo demeure en détention 

Le détenu avait déclaré que sa santé se détériore à la prison.

Le détenu Jean Noël Bundhoo sera maintenu en détention à la prison centrale. Cela, après que sa demande de remise en liberté sous caution a été rejetée, le jeudi 5 décembre 2019, en Cour suprême. Il avait réclamé sa remise en liberté en attendant son procès.

 Arrêté le 22 juillet 2018 pour une affaire de drogue, Jean Noël Bundhoo, âgé de 43 ans, avait saisi la Cour suprême pour réclamer sa demande de liberté provisoire. Cela, en attendant que son procès formel soit logé. Sa demande était dirigée contre le magistrat présidant la Bail and Remand Court (BRC). Le Directeur des Poursuites Publiques (DPP), le Commissaire de police et le Commissaire des prisons avaient été cités comme codéfendeurs dans cette affaire. 

Le jugement a été prononcé, le jeudi 5 décembre 2019, par la juge Raatna Seetohul-Toolsee. Celle-ci a retenu l’objection à la demande de Jean Noël Bundhoo soulevée par le DPP et le Commissaire de police. Ces derniers avaient avancé que le prisonnier n’est pas passé par la BRC pour sa demande de remise en liberté. Et qu’il était impératif pour le détenu de présenter une demande de remise en liberté devant la BRC au préalable et ensuite venir en Cour suprême en cas de refus.  Après avoir pris en considération les arguments des diverses parties, la juge a rejeté la demande de remise en liberté provisoire de Jean Noël Bundhoo. 

Présentement détenu à la prison de Beau-Bassin, Jean Noël Bundhoo avait été arrêté dans le sillage de la saisie de Rs 45 millions de cocaïne. Il avait été appréhendé lors de l’enquête policière sur la saisie de 3,1 kilos de cocaïne sur un responsable de sécurité d’un établissement hôtelier. Dans sa demande de liberté sous caution, cet ancien habitant de Goodlands avait avancé que son état de santé se détériore, faute de médicaments appropriés et de soins adéquats en prison. Il avait souligné, dans son affidavit, qu’il souffre d’un ulcère chronique à l’estomac. 

Jean Noel Bundhoo était défendu par Mes Sanjeev Teeluckdharry et Anoup Goodary. Le parquet était représenté par Me Azam Neerooa, assistant Directeur des Poursuites Publiques. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !