Législatives 2019

Décryptage : un peu de retenue, s’il vous plaît

À vomir. À 7 jours de l’échéance électorale, le ton se durcit dans le sprint final entre l’Alliance Morisien et l’Alliance Nationale. Cela pue déjà l’immoralité. En attendant le Sextape sur Navin Ramgoolam, dont la diffusion imminente est annoncée par sir Anerood Jugnauth, le sulfureux Dinesh Ramjuttun, lui, électrise les débats dans la circonscription no. 5 (Pamplemousses/Triolet). 

Appelé à remplir le vide laissé par Navin Ramgoolam qui a migré vers la circonscription no. 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est), l’ancien enfant terrible de l’arène politique s’est lancé, mercredi, lors du congrès nocturne de l’Alliance Nationale (PTr-PMSD), dans une opération visant à mettre à nu la famille Jugnauth. Sans retenue, il a fait une série d’allégations, les unes les plus compromettantes que les autres, contre Lady Sarojini Jugnauth, Kobita Jugnauth, une fille de Pravind Jugnauth, Dr Krishan Malhotra (le gendre de sir Anerood Jugnauth). Et des fois avec une vulgarité déconcertante. 

Incorrigible, le Dr Dinesh Ramjuttun se laisse toujours servir. Élu en 1982, 1983 et 1987 dans la circonscription No 5 sous la bannière du MSM, aux élections générales de 1991, il se présente comme candidat dans la circonscription no. 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) pour mater sir Anerood Jugnauth après leur séparation dans le sillage des négociations entre le MSM et le MMM. Aux élections de 1995, il vire à nouveau casaque pour se porter candidat de l’alliance MSM-RMM. Une fois encore, il décide de se mesurer au leader de l’alliance adverse, notamment Navin Ramgoolam. Il est battu à plate couture dans la circonscription no. 5. 

Hélas, certains politiciens ne respectent pas le Code de conduite des candidats, rendu public par l’Electoral Supervisory Commission.

Est-ce la réponse du berger à la bergère ? Qu’on le veuille ou non, cette campagne électorale n’a pas besoin d’être pimentée avec un ‘Sextape’. Et cela pour deux raisons logiques et impérieuses. Primo, vu qu’il circulera sur les réseaux sociaux, des enfants en auront libre accès. Par curiosité, ils ne se priveront pas de découvrir les déboires d’un homme public. Secundo, ce sera un dangereux précédent pour la classe politique si le ‘Sextape’ devient une arme de campagne à l’avenir. Que cette campagne, presque bon enfant, ne prenne pas une tournure dégueulasse après la diffusion de Navingate 3 ! Qu’on épargne les électeurs et la population dans son ensemble d’un spectacle crasseux et indigne d’une société de plus en plus éduquée !

Ce même mercredi soir, le leader de l’Alliance Morisien, Pravind Jugnauth, est passé à un stade supérieur dans ses attaques contre l’Alliance Nationale, lors d’un congrès nocturne, à St-Pierre dans la circonscription No 8 (Quartier Militaire/Moka). Jusqu’au week-end dernier, il ne concentrait ses attaques musclées que sur Navin Ramgoolam. Dorénavant, il procède à des tirs à « balles fanées » sur certains candidats de l’Alliance Nationale. Il a fait des allégations contre Richard Duval (pour sa proximité ancienne avec Cindy Legallant), Anjanee Bolakee-Bhowan (pour les déboires d’un de ses trois fils), Eshan Juman (pour avoir été condamné pour « bribery ») et Ashock Jugnauth pour (« electoral bribery ») et Atma Bumma (pour avoir émis un chèque sans provision).

Dans cette course qui reste très serrée et avec une campagne qui a pris un rythme effréné, les politiciens vont battre le pavé avec ardeur pour rallier les derniers indécis et pouvoir mettre dans leur escarcelle le maximum d’intentions de vote pour espérer triompher le vendredi 8 novembre. Mais, on peut s’attendre à tout de nombre de politiciens. Tous les moyens sont bons pour rester ou pour retourner au pouvoir. Dans certains cas, comme dirait l’anglais : « it’s by hook or by crook. »

Hélas, certains politiciens ne respectent pas le Code de conduite des candidats, rendu public par l’Electoral Supervisory Commission.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !