Législatives 2019

Decryptage : le rescapé du «rouleau-Caterpillar»

Navin

Navin Ramgoolam et Xavier-Luc Duval ont fait, vendredi, leur première apparition en public depuis la concrétisation de l’Alliance Nationale (PTr/PMSD) lors d’un meeting à Flacq. Le discours du leader de cette nouvelle alliance peut être décliné en quatre points.

Primo, Navin Ramgoolam s’est félicité d’avoir pu s’en sortir sain et sauf après le Caterpillar « ki gouvernnman finn pass lor mwa » en se référant aux 11 chefs d’accusation contre lui, dont 10 se sont soldés par des non-lieux. Mais il ne boit pas le calice de la rejouissance jusqu’à la lie, appréhendant d’être attaqué sous la ceinture par des sextapes. Il prévient l’assistance de « deep fake news » en pointant du doigt une équipe israélienne.

Secundo, le leader du PTr a, comme on devait s’y attendre, fait feu de tout bois sur le gouvernement MSM-ML, le fustigeant d’avoir mal géré l’économie, de s’être approprié la liberté de la population, de s’allier avec des transfuges et le boss de l’empire du jeu Michel Lee Shim.

Tertio, Navin Ramgoolam a donné l’impression que certaines mesures annoncées par le Premier ministre et leader de l’Alliance Morisien (MSM-ML) pourraient avoir les résultats escomptés sur les électeurs. Au cas contraire, il ne se serait pas aventuré dans un exercice de proposer « mieux ». Aux policiers, il annonce que les constables n’auront pas à attendre 20 ans comme annoncé par Pravind Jugnauth pour être promus sergents. Les policiers diplômés seront promus. Sans compter des facilités duty-free aux policiers.

Mais il n’a rien dit sur l’annonce d’une couverture d’assurance pour tous les policiers. Aux personnes âgées, il annonce qu’un bouquet de mesures sera bientôt rendu public. Navin Ramgoolam tente de diluer l’effet d’annonce de l’augmentation du montant de la pension de vieillesse à Rs 13 500 en 2024, en promettant d’importantes hausses dès décembre s’il est reconduit au poste de Premier ministre.

Quarto, le leader du PTr a justifié l’alliance avec le PMSD en énumérant la contribution de ce parti depuis l’ère de sir Gaëtan Duval pour le développement du pays.

Sur une note positive, le rescapé du « rouleau-Caterpillar » a promis de ne pas se venger, disant qu’il veut rétablir la justice. Espérons que l’ivresse du pouvoir ne le pousse par vers des excès. Lui qui a promis une politique de rupture.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !