Live News

Découverte d’un fœtus dans les égouts : la police tente de retracer la mère

La police de Pope-Hennessy tente de retrouver une mère qui aurait avorté à son quatrième mois de grossesse environ dans la capitale. C’est dans la soirée du vendredi 14 janvier que des éléments de la Waste Water Management Authority (WWMA) ont fait la découverte macabre. Le fœtus, dissimulé dans un sac en raphia, a provoqué une obstruction dans le système d’évacuation des égouts. La police de Pope-Hennessy a été alertée. Des limiers de la Field Intelligence Office (FIO) de la Metro South Division et des éléments de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud ont été mandés sur place.

Selon l’enquête préliminaire, le fœtus aurait été abandonné dans un des points d’évacuation des égouts plus loin. Il a été transporté jusqu’à l’égout de la rue St-Denis, à Port-Louis, dans les cours d’eau, par le système d’évacuation. La police a effectué une visite dans une clinique privée située non loin des lieux. Toutefois, ils n’ont rien trouvé d’incriminant.

Les hommes du chef inspecteur Ghurburrun, de la police de Pope-Hennessy, comptent visionner les images des caméras CCTV de la localité afin d’obtenir des indices. Des éléments du FIO travaillent également sur le terrain pour déterminer l’identité de la mère. De plus, la police doit explorer cinq quartiers de cette localité du Ward 4/Tranquebar. L’égout dans lequel le fœtus a été retrouvé est relié à cinq autres qui culminent jusqu’à la rue St-Denis.

Dans l’après-midi du samedi 15 janvier, le chef du service médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a examiné le fœtus. Aucune cause de décès n’a pu être attribuée, vu l’état des restes. Mais des traces de fractures au niveau du crâne ont été décelées. Selon les analyses, il s’agirait d’un fœtus d’environ quatre mois.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !