Faits Divers

Découverte d’ossements humains à Bel-Ombre : le rapport post-mortem établit un cas de meurtre

Des ossements humains ont été découverts sur le flanc de la montagne à Bel-Ombre le 11 février. Le corps n’ayant pu être identifié, la police a décidé de recourir à une autopsie en début de semaine.

Les médecins légistes sont arrivés à la conclusion qu’il s’agit d’un cas d’agression mortelle. Le rapport rédigé conjointement par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, responsable du service médico-légal, et le Dr Chamane, a révélé que la mort remonte à un mois avant la date de la découverte des ossements. Les restes sont ceux d’un homme âgé entre 30 et 40 ans. Il mesurait 1 m 74. Les choses se compliquent pour la Major Crime Investigation Team (MCIT).

L’assistant-surintendant de police Gérard, le chef inspecteur Goolaup et leurs hommes épluchent la liste de toutes les personnes portées manquantes en vue d’établir un lien avec le cadavre. Pour l’instant, la seul piste que possède les enquêteur est un hameçon retrouvé non loin du cadavre.