Faits Divers

Découverte de 500 g de drogue synthétique : le colis destiné au territoire malgache

Aux Casernes centrales, les procédures nécessaires pour essayer de traquer le présumé récipiendaire ont été enclenchées.

L’enquête sur la saisie des 500 g de drogue synthétique en provenance de Chine privilégie la thèse que le colis était destiné à un habitant de la Grande île. Les enquêteurs de la brigade antidrogue devront transmettre certaines informations à leurs homologues malgaches. 

Ce sont deux éléments qui ont mis la police sur la piste malgache. Premièrement, lors de l’exercice de Controlled Delivery, aucun individu ne s’est présenté pour récupérer la drogue. Ensuite, le colis est au nom d’un ressortissant malgache. 

La drogue a été découverte sur le sol mauricien, il y a environ un mois, lors de la vérification des colis à bord d’un vol en provenance de Chine ayant transité par Dubaï. La drogue, estimée à Rs 5 millions, était enveloppée dans un sachet en plastique transparent qui se trouvait dans une boîte en carton. 

Les enquêteurs soupçonnent que le colis aurait été acheminé vers Maurice, vu qu’il n’y a pas de vol direct de la Chine à Madagascar. En principe, le colis devait demeurer en transit sur le sol mauricien, mais les douaniers et les éléments de la brigade antidrogue n’ont pas été dupés lors d’un exercice de vérification de routine. Selon les informations obtenues, cette drogue était destinée à un ressortissant malgache. 

Dans un premier temps, les enquêteurs ont placé le colis, qui était toujours à la poste, sous surveillance. La brigade antidrogue avait pour but de coincer le destinataire. Mais après plusieurs tentatives et des jours d’attente, personne n’est allé récupérer le colis. Selon les bruits de couloir, des douaniers affirment qu’il s’agirait d’une pratique astucieuse utilisée par des trafiquants pour éviter de se faire prendre. L’utilisation de noms fictifs ainsi que de fausses adresses font partie de cette manœuvre avec la complicité interne des personnes au sein des services de livraison.

Aux Casernes centrales, les procédures nécessaires pour essayer de traquer le présumé récipiendaire ont été enclenchées. Les enquêteurs n’écartent pas la possibilité que ce colis ait été envoyé à Maurice, au nom du ressortissant malgache, en vue que ce dernier récupère la drogue, dans un premier temps, avant de l’acheminer vers Madagascar. 
Cette pratique serait un moyen pour réduire les soupçons des autorités malgaches vu que les colis postaux venant de Chine sont désormais placés sur la liste rouge des autorités malgaches, tout comme à Maurice.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor