Actualités

Décongestion de la capitale : la RDA saisit la Cour suprême

RDA L’organisme veut réduire le temps de circulation dans la capitale.

La Road Development Authority veut agrandir le pont du Ruisseau du Pouce et réaliser des travaux de construction sur les berges du cours d’eau. Toutefois, elle fait face à un obstacle juridique. Toute construction dans les rivières et canaux ne peut être entamée sans l’aval préalable de la Cour suprême. 

Étendre le pont du Ruisseau du Pouce pour pouvoir décongestionner la capitale. C’est ce que compte faire la Road Development Authority (RDA). Toutefois, pour mener à bien ce projet, l’organisme déclare qu’elle doit entamer des travaux de construction sur le Ruisseau du Pouce. La RDA s’est ainsi tournée vers la Cour suprême pour respecter un critère légal imposé par l’article 25 (1) (b) de la Rivers and Canals Act. L’affaire a été appelée le lundi 3 septembre devant le chef juge suppléant, Eddy Balancy, et a été fixée au 17 septembre 2018.

Dans un affidavit, Chansraj Puchooa, Acting Divisional Manager du département Planning de la RDA, explique les intentions de l’organisme. Afin de réduire les embouteillages, la RDA est en train de construire un carrefour séparé sur l’autoroute M1 de la rue Deschartres à Port-Louis.

Le principal objectif du projet est de permettre aux véhicules en direction du Nord d’entrer dans la capitale sans interruption tout en permettant aux autres véhicules de circuler librement sur la Place d’Armes. Selon le cadre de la RDA, le projet permettra de réaliser d’importantes économies et va réduire le temps de circulation à Port-Louis.

Feux de signalisation intelligents

Le projet comprend la construction d’un fly-over le long de l’autoroute M1 pour permettre à la circulation venant du Sud d’entrer dans le centre-ville, via la rue Lord Kitchener. La mise en place d’un système de transport intelligent qui servira à contrôler plusieurs feux de signalisation, d’une même salle de contrôle, est aussi contemplée.

Aussi, le projet inclut la construction d’une troisième voie entre la Place d’Armes et la rue Deschartres, sur l’autoroute M1 en direction du Sud. Cette partie du projet nécessite des constructions sur le lit et les berges du Ruisseau du Pouce et aussi une extension du pont du Ruisseau du Pouce. « Les travaux de construction seront effectués sur le lit de la rivière et sur les côtés et ne vont pas interférer ni changer le débit d’eau », affirme Chansraj Puchooa, dans son affidavit.

Il ajoute que le contrat a été alloué à la compagnie TCL-GCC Junction M1-Deschartres JV, le 4 septembre 2017. La RDA avance avoir recherché l’approbation du  National Disaster Risk Reduction and Management Centre pour le projet. L’instance a recommandé, entre autres, que l’extension du pont du Ruisseau du Pouce devrait être strictement entreprise en dehors de la forte saison des pluies à partir de juin 2018, en vue de réduire les risques d’inondation.