Live News

Déconfinement : Paul Bérenger fait part «des succès» à l’étranger

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, appelle le gouvernement a mauricien à s’inspirer des succès qu’ont connus certains pays en termes de réouverture.

En premier lieu, il cite les Seychelles qui avaient imposé un « lockdown » le 8 avril. « Ca a pris fin le 4 mai car il n’y a pas eu de nouveau cas depuis le 6 avril, mais le social distancing doit y être observé et si tel n’est pas le cas, de nouvelles restrictions seront imposées », affirme-t-il, en précisant que les bateaux de croisières y sont interdits jusqu'à la fin de l’année prochaine.

Le leader des mauves rappelle aussi que lundi dernier, le 18 mai, les crèches, écoles primaires et secondaires ont repris « sans aucun problème ». Un « job retention scheme » a aussi été introduit aux Seychelles grâce à un accord entre le gouvernement, l’opposition, le secteur prive et les syndicats.  L'accord préconise le paiement intégral des salaires par le gouvernement. 

« Jeudi, le gouvernement seychellois a annonce qu’il paiera les salaires à 100% jusqu'à décembre de cette année », précise encore Paul Bérenger.

Le leader mauve prend aussi pour exemple la Nouvelle Zélande où le « lockdown » a pris fin il y a quelques jours. « Le monde entier donne ce pays en exemple, surtout la discipline et le comportement des gens. Mercredi, la Premier ministre néozélandaise, Jacinda Ardern, a lancé l’idée d’une semaine de quatre jours dans le but de promouvoir le tourisme domestique et de relancer l’économie et d’améliorer la qualité de vie des citoyens. »

Le Portugal, « un des rares succès en Europe malgré le fait que 22% de sa population a plus de 65 ans, a commencé son déconfinement le 3 mai», indique encore Paul Bérenger. Depuis le 18 mai, les restaurants, cafés, « high schools » et musées sont ouverts et les hôtels suivent. « Le ministre des Affaires étrangères du Portugal a annoncé vendredi que les touristes sont les bienvenus. Les plages rouvrent le 6 juin à condition de respecter la distanciation sociale et cela sans présence policière car le gouvernement compte à nouveau sur la discipline de sa population », note Paul Bérenger.

Selon le leader des mauves, malgré l’imposition de restrictions le 18 mars, le gouvernement portugais n’avait pas imposé d’interdiction de sortie à sa population, car il comptait « avec succès » sur la discipline et la responsabilité des gens.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !