Live News

Déconfinement partiel : Leena Devi Boodhoo, dentiste, s'adapte à la situation  

Leena  Devi Boodhoo est une jeune dentiste qui opère dans le privé depuis quelques années déjà. Comme ses autres collègues, la jeune femme n’a pu travailler durant le confinement.

Elle a recommencé  à opérer à partir du 15 mai, date à laquelle les médecins privés, parmi les dentistes, pouvaient officiellement se remettre au travail. Leena Devi Boodhoo nous rencontre pour deux minutes seulement entre deux rendez-vous.

Très à cheval sur les mesures sanitaires, viseur, lunette protecteur, Leena est habillée de haut en bas en combinaison spéciale PPE  pour recevoir ses patients.

Elle ne veut surtout pas prendre de risques, ni pour elle ni pour ses patients, car son métier consiste à travailler dans la bouche des patients. Le système a changé, c’est uniquement par rendez vous que les clients peuvent se rendre au cabinet dentaire.

Avant d’entrer, la dentiste vérifie la température et offre elle-même le  désinfectant des mains. « Virus-la li invisib et mortel, li kapav partu, donk mo bizin pran sa bann mezur-la, non seulement pu mwa ek mes patients me osi ma famille » explique t-elle. « ki pu fer, bizin travay acoz sertin pasyan pe tro sufer zot ledan », lâche-t-elle

Elle nous confie que depuis qu’elle a repris le travail, elle s’isole et porte même le masque à la maison.
 
Assise à l’extérieur, Urvashi, une jeune femme de 28 ans attend son tour. Elle souffre d’une dent depuis le confinement mais elle ne pouvait se faire soigner. Dès qu’elle a su que sa dentiste pourrait opérer de nouveau,  elle a rapidement pris rendez-vous.  Elle n’en peut plus de sa dent. Elle se contentait des antidouleurs. Maintenant elle est ravie de vraiment pouvoir recevoir les soins appropriés.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !