Actualités

Déclaration ethnique : Subron triste que la présence du Chef juge soit contestée

«Nou impe triste ki aster nou pe trouve ki ban lezot parti ki noune appele zot dans sa case la pe objecte au Chef juge. Noune ziss pran note mai nou triste», a déclaré Ashok Subron, porte-parole de Rezistans ek Alternativ, à sa sortie de la Cour suprême.

C'était ce vendredi à la mi-journée peu après que la plainte constitutionnelle déposée par ReA contestant l'obligation faite à tout candidat de déclarer son appartenance ethnique lors des élections générales a été une nouvelle fois appelée devant le Full Bench de la Cour suprême. 

L'audience a été marquée par une motion de la représentante du Commissaire électoral, Me Kumari Domah. Celle-ci s'est jointe à une précédente motion formulée par le Parquet pour demander au Chef juge, Eddy Balancy, de se récuser de l'affaire. Elle s’est référée à un entretien donné à la presse par le Chef juge les 5 et 6 septembre  2012 pour appuyer sa demande. Le Chef juge, Eddy Balancy, fera connaître sa décision le 31 mai 2019.

Par ailleurs, Me Rex Stephen, avocat de Rezistans ek Alternativ, a informé la Cour suprême qu'il n'ira pas de l'avant avec les amendements qu'il souhaitait apporter à la plainte constitutionnelle. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income