Live News

Déclaration des avoirs : des sanctions contre ceux qui ne l'ont pas encore fait, prévient Navin Beekarry

«Des correspondances ont été envoyées à ceux qui n’ont pas encore soumis la déclaration de leurs avoirs». C’est ce qu’a annoncé le directeur général de l'Independent Commission Against Corruption (Icac), Navin Beekarry, ce jeudi 16 janvier, au lendemain de la publication des avoirs des élus et anciens parlementaires (sur deux mandats).  

Navin Beekarry précise que selon la loi, tous ceux concernés par le New Declaration of Assets Bill devront s'acquitter d'une pénalité pour tout retard accumulé s'ils n'ont pas encore déclaré leurs avoirs.

«Ena bann ki pann deklare noune fini avoy bann form parski ena bann penalite. Ena kinn fini gayn bann let parski zot inn fini gayn lamann parski zot pann deklare. Dan la lwa lamann la li mansuel, pli ou tarde pou paye ou pou etre sanksione toultan» a-t-il expliqué.

Navin Beekarry participait à un «work-shop» organisé par Transparency International et sa branche locale intitulée «workshop on the role of accountants and real state agents in the fight against money laundering» ce jeudi matin. C’était à l'hôtel Voilà, Bagatelle.

Le New Declaration of Assets Bill avait été voté sans amendement à l'Assemblée nationale en décembre 2018. Cette loi touche les ministres et députés de la République de Maurice,  la Speaker, les conseillers municipaux et ceux des conseils de district de même que les hauts fonctionnaires. Ils doivent déclarer leurs avoirs auprès de l’Independent Commission Against Corruption (Icac)  par voie d’affidavit. 

Pour l'heure, seuls les avoirs des élus du présent mandat et ceux du mandat entre 2014 et 2019 ont été rendus publics.

>> A lire : Élus du peuple : leurs biens partiellement dévoilées sur le lien suivant : https://defimedia.info/elus-du-peuple-leurs-biens-partiellement-devoilees 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !