Actualités

Déclaration des avoirs - Bhadain : «Tous les élus ne sont pas traités sur le même pied d’égalité»

Roshi Bhadain

Commentant la publication des avoirs des parlementaires par l’Icac, l’ancien ministre de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain, déplore que « tous les élus ne sont pas traités sur le même pied d’égalité ».  Il est d’avis que les avoirs de certains ont été rendus publics dans leur intégralité contrairement à d’autres. Il participait à l’émission Au cœur de l’info animée par Florence Alexandre et Terence O’Neill, sur Radio Plus hier.

Roshi Bhadain cite notamment le cas du député du Mouvement militant mauricien, Reza Uteem, dont le nombre d’actions dans certains organismes a été spécifié, contrairement à la déclaration du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Rien n’est spécifié sur la quantité de bonds et de securities que Pravind Jugnauth détient, dit-il.  

Le leader du Reform Party s’est aussi montré sceptique quant au monitoring qu’effectuera l’Icac. Selon lui, cette instance est un outil politique et aucune décision ne sera prise en toute impartialité. L’ancien attorney General, Rama Valayden, est également intervenu lors de l’émission. Il a remis en question la compétence de l’Icac pour traquer les biens des élus à l’étranger. Il affirme que de nombreuses personnes ont des propriétés à l’étranger, sans que les autorités ne le sachent, grâce aux sociétés-écrans.

Rama Valayden explique qu’une autre instance doit être créée pour contrôler les avoirs des élus. Un consensus doit être trouvé entre politiciens et les ONG pour revoir complètement ce système. Par ailleurs, prochainement, l’Icac procédera à la publication des avoirs des conseillers municipaux, de district et de village, ainsi que ceux des membres de l’Assemblée régionale.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !