Live News

Décès d’un ouvrier chinois sur un chantier de Côte-d’Or : l’opérateur de la grue sous le coup d’une arrestation

Ding Hong Guang. Un deuxième accident de travail enregistré sur ce chantier en l’espace de neuf mois. Ding Hong Guang.

Un technicien chinois est décédé sur un chantier à Côte-d’Or, Flacq, dans l’après-midi du jeudi 13 juin. Il s’est retrouvé écrasé sous un amas de barres de fer utilisées pour la mise sur pied d’un échafaudage.

Ding Hong Guang, la victime âgée de 46 ans, n’a pas survécu après qu’un lot de tubes métalliques d’échafaudage est tombé sur lui. L’opérateur de la  grue qui transportait les tubes en métal a été arrêté par la police. Une accusation provisoire d’homicide involontaire devrait être retenue contre lui.

C’est dans la zone destinée à la construction de la piscine olympique à Côte-d’Or que le drame s’est produit. Ce lieu a été choisi pour mettre sur pied le complexe sportif de Côte-d’Or, en vue des prochains Jeux des îles. À un certain moment, alors que la grue tentait de déplacer une cargaison de tubes métalliques, une chaîne censée verrouiller la cargaison aurait lâché. Ding Hong Guang s’est ainsi retrouvé écrasé sous l’amas métallique.

L’autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, dans la soirée du 13 juin, a attribué le décès à une fracture du crâne. Le corps de la victime a été maintenu à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) à Candos.

Ce vendredi 14 juin, les enquêteurs devraient procéder à l’interrogatoire des responsables du chantier. À ce stade, dans le milieu des enquêteurs, on laisse entendre que le ou les responsables du chantier feront l’objet d’une investigation sous le chef d’un délit d’homicide involontaire. Depuis le début des travaux, ce n’est pas le premier accident de travail mortel survenu sur ce chantier à Côte-d’Or. Le 12 septembre 2018, un autre ressortissant chinois y avait perdu la vie.

La MMIL : «Une enquête initiée pour déterminer les causes»

La Mauritius Multisports Infrastructure Ltd (MMIL) a expliqué de son côté qu’une enquête a été initiée pour déterminer les causes de l’accident. Dans un communiqué, la MMIL précise que l’équipe de Health and Safety, affectée au site a été dépêchée sur un lieu précis de l’accident, pour prodiguer les premiers soins, comme l’exige ce genre de situation.  La MMIL affirme que l’équipe n’a pu malheureusement que constater le décès du technicien chinois. Les différentes autorités concernées, notamment la police, ont été alertées et une enquête initiée.

La MMIL affirme que dans l’optique d’assurer le respect des procédures de sécurité en vigueur, l’équipe responsable de la ‘Health & Safety’ procèdera, dans les plus brefs délais, à un nouvel exercice de ‘briefing’ auprès de tous les acteurs concernés par les travaux, afin d’assurer un encadrement encore plus étroit à ce niveau. Pour MMIL, la sécurité de toutes les personnes travaillant sur le chantier est une priorité absolue. « Nous allons tout mettre en œuvre  à cet effet », laisse-t-il entendre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !