Live News

Décès du petit Waylan en Inde : les tribulations de sa famille pour le rapatriement du corps

L’émission Xplik ou K sur Radio Plus a démarré ce vendredi matin avec cette triste histoire : Waylan Luciano Margotton, 11 ans, parti en Inde pour des traitements n’est plus. 

Le garçonnet souffrait d’une leucémie. Le 27 octobre dernier, il avait pris l’avion en compagnie de sa mère pour un hôpital de Dehli en Inde afin d’y recevoir les traitements adaptés. 

Waylan, originaire de Cité Ste-Catherine, St-Pierre, est décédé ce vendredi matin vers 3 heures. Dévastée, sa mère Marjorie Margotton, fait face à un autre problème. Seule, dans un pays inconnu, elle ne sait pas comment faire pour rapatrier le corps de son fils : « Zot inn dirmwa ki dimans ki pou ramenn lekor. Pandan tou sa letan la mo pe asize akote li. Enn [gran] douler pou mwa. Mo pape konpran nanie. Mo perod sekour ». 

Heureusement qu’un policier est venu à son aide et elle a pu contacter sa famille. Marjorie, à bout de force, ne cesse de réclamer qu’on rapatrie le corps de son enfant le plus vite possible. « Kuma mo pou atann ziska dimans dan enn leta parey », pleure-t-elle. 

Le père de Waylan, Matthieu Margotton, explique pour sa part, qu'un médecin a appris aux membres de la famille que l'enfant souffrait de leucémie. Il est inconsolable depuis qu’il a appris la nouvelle : «Mo sagrin ki mo pa ti laba. Mo demann minister ed nou ramenn li vit, pa les nou dan nou soufrans. » 

Il s’est rendu personnellement au bureau du ministère de la Santé ce vendredi matin : « Zot dir mwa zot pa konn nanie, zot pou rapel mwa plitar.» 

Sollicité pour une réaction, l’attaché de presse au ministère de la Santé, Jameer Yeadally a expliqué qu’un représentant du ministère a pris contact avec la famille à Maurice et que quelqu’un prendra également contact avec la mère en Inde pour lui faire parvenir les informations nécessaires au sujet du rapatriement. 

Toute cette histoire nous amène à réfléchir et nous poser des questions sur l’encadrement qui est offert aux familles qui doivent se rendre à l'étranger pour des traitements non-disponibles à Maurice et sur les facilités qui seraient fournies par le consulat de Maurice à Dehli. 

Autant de questions que nous aborderons dans l’édition du Défi Plus de ce samedi 17 novembre. 

En attendant, Marjorie Margotton ne souhaite qu’une chose : rentrer au pays le plus vite possible. Toute la Cité Ste-Catherine, à St-Pierre, est attristée par cette triste nouvelle.