Live News

Décès de Raj Dayal : de jeune commandant à ministre et ses ennuis judiciaires

Raj Dayal, 72 ans, est décédé ce dimanche 19 décembre. C’est le fils de l’ancien Commissaire de police qui a confirmé la triste nouvelle, ce soir. Selon nos recoupements, l’ancien ministre de l’Environnement a été emporté par un malaise cardiaque. 

29 ans. C’est le nombre d’années années de service que cet habitant de Caro Laliane, Vacoas, a passées dans la force policière. Raj Dayal a été successivement le plus jeune commandant et le plus jeune Commissaire de Police du pays. Il devient aussi le premier pilote militaire, et un des premiers commandos. 

En tant que Commissaire de police, il avait pris ses fonctions le 1er septembre 1994. C’est alors qu'il était Commissaire de police que la première commission d’enquête sur la drogue à Maurice avait été mise en place. Il a été également à l'origine du Community Policing et de la création du Scene of Crime Office. Raj Dayal figurait parmi les rares commandos d'élite ayant bénéficié d’une formation en aviation et comme pilote militaire. 

En octobre 1997, une commission est instituée pour enquêter sur une affaire qui avait fait grand bruit au sein de la force policière. Éclaboussé, Raj Dayal est par la suite suspendu. Le 31 janvier 2000, il est relevé officiellement de ses fonctions de chef de la force policière mauricienne. Il est suspecté d’avoir fait valoir une lettre écrite par l’ex-inspecteur de police Ben Buntipilly en étant « pleinement conscient que le contenu de cette lettre était faux ».

Politique 

Raj Dayal se jette dans l’arène politique en 2000. Il se porte candidat dans la circonscription no 10 (GRSE-Montagne-Blanche) sous la bannière du Mouvement Democratique National Raj Dayalaux législatives tenues cette année-là. Il prend la 4e place avec 13 038 voix derrière les trois élus de l’alliance MSM-MMM, devançant du coup la candidate de l’alliance Ptr-PMSD, Indira Seebun (11258 voix). Aux élections générales de 2005 et 2010, il termine à la 7e place, toujours au no 10, avec 6517 et 3215 voix respectivement. 

Son premier succès politique, il le goûtera à Flacq/Bon-Accueil sous la bannière de l’Alliance Lepep. Il est élu lors des législatives de décembre 2014. Il intégrera le gouvernement en devenant ministre de l’Environnement en mars 2016.

Un poste qu'il quittera suite à l’éclatement de l’affaire « Bal Kouler », en restant dans sur les bancs de l’Assemblée nationale comme député.
 
Ennuis judiciaires 


Raj Dayal finira par démissionner en tant que député. Arrêté par l’Independent Commission Against Corruption (Icac), Raj Dayal était poursuivi devant la devant la Financial Crimes Division sous une accusation de « bribery by public official ». Selon l’acte d’accusation, il aurait sollicité, en 2016, une « gratification » de l’homme d’affaires, Patrick Soobhany. Cela, à titre de contribution pour des activités dans la circonscription Flacq/Bon-Accueil en marge de la fête Holi. L’ancien ministre plaide non coupable. Il avait plaidé non coupable et la prochaine séance de son procès devrait se tenir le 10 janvier 2022.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !