Actualités

Débats sur le discours-programme - Sooroojdev Phokeer : «Nous travaillerons dans le consensus»

Les débats sur le programme gouvernemental 2020-24 s’ouvrent le lundi 3 février 2020. Une séance parlementaire qui promet d’être longue, car il est prévu que quatrorze orateurs prennent la parole.

Il est vrai qu’il y a déjà eu quatre séances parlementaires depuis les dernières élections générales. Mais c’est celle du lundi 3 février 2020 qui ouvrira les travaux parlementaires. « Nous travaillerons dans le consensus », indique d’emblée Sooroojdev Phokeer, speaker de l’Assemblée nationale. « Qu’ils soient au gouvernement ou dans l’opposition, ce sont tous des députés », précise-t-il.

Les débats sur le programme gouvernemental 2020-2024 démarreront. C’est Tania Diolle, fraîchement devenue Parliamentary Private Secretary, qui donnera le départ. Les trois premières interventions sur le discours-programme seront des « maiden speeches ».

Fabrice David, élu au no 1, lui donnera la réplique pour le Parti travailliste. Il sera suivi de la nouvelle députée du Mouvement militant mauricien (MMM) au no 20, Karen Foo Kune. Pour le Parti mauricien social-démocrate, c’est Patrice Armance qui interviendra.

« Pour les débats, vingt et une heures ont été allouées au gouvernement et quatorze à l’opposition. Le temps a été imparti proportionnellement au nombre de députés. » Un consensus à ce sujet a été trouvé lundi après-midi lors d’une réunion entre le speaker, Naveena Ramyad, Chief Whip, et Shakeel Mohamed, Whip de l’opposition.

« Chaque orateur aura une demi-heure pour exprimer son point de vue. Il est cependant tout à fait normal que les ministres et les leaders de parti aient un peu plus de temps. C’est au gouvernement et à l’opposition de voir comment gérer le temps dont ils disposent », explique-t-il.

Questions parlementaires

La séance de lundi s’annonce d’ores et déjà longue. « Il est prévu qu’elle dure jusqu’à 22 heures, voire 23 heures. » Quatorze orateurs prendront la parole. L’Assemblée nationale siégera plusieurs jours la semaine prochaine. Le nombre de jours où les députés débattront du programme gouvernemental n’a pas encore été fixé. Plusieurs Private Notice Questions sont dans l’agenda du leader de l’opposition Arvin Boolell.

Mardi, le gouvernement sera confronté aux premières questions de l’opposition depuis le scrutin du 7 novembre. Le MMM a déjà fait parvenir ses questions à l’Assemblée nationale. Le député mauve, Reza Uteem, compte aborder le sujet de la liste électorale. Car plusieurs milliers de Mauriciens n’ont pas pu voter vu que leur nom ne figurait pas, pour une raison ou pour une autre, sur la liste électorale. Reza Uteem souhaite obtenir un certain nombre de détails sur cette liste et par rapport aux préposés chargés de compiler les données.

L’augmentation du montant de la pension de vieillesse est un autre sujet qu’il va aborder. Il veut savoir combien cette hausse coûte à l’État et quel est son impact sur la dette publique. Renganaden Padayachy, nouveau ministre des Finances et élu pour la première fois, sera appelé à répondre à ces questions.

Rajesh Bhagwan, secrétaire-général du MMM, s’intéresse, quant à lui, au Metro Express, tout comme son camarade de parti Deven Nagalingum. Le ministre du Transport, Alan Ganoo, devra fournir des informations sur un certain nombre de points.

Joanna Bérenger axera sa première question sur le tronçon Rose Hill/Curepipe du Metro Express. Elle souhaite notamment avoir des détails sur les résultats de l’Environmental Impact Assessment et savoir quelles mesures sont prises pour mitiger l’impact des travaux sur les usagers de la route.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !