Actualités

Débats sur le discours-programme

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a proposé l’ajournement des travaux parlementaires au lundi 16 mars 2020, cela en raison des célébrations de la Fête nationale qui se tiendront le jeudi 12 mars 2020. Les débats sur le discours programme sont sur le point de prendre fin, il ne reste que quelques intervenants sur cette motion de remerciements.

Patrick Assirvaden : « Une tentative de corporatiser le CEB »

Le député du Parti travailliste, Patrick Assirvaden, a centré son intervention sur un sujet qu’il connaît, la production d’électricité et l’énergie renouvelable, pour avoir présidé dans le passé le conseil d’administration du Central Electricity Board (CEB). Il a été très critique envers l’actuel ministre des Services publics et Premier ministre adjoint, Ivan Collendaveloo. Patrick Assirvaden juge que le ministre a échoué dans la politique des énergies renouvelables. Il prend comme témoin les statistiques annuelles publiées par le CEB. « En 2015, cet organisme a annoncé que 17, 9 % de la production provenaient de sources renouvelables. Pour 2018-2019 ce chiffre a régressé à environ 17,2 % », déplore l’orateur.

Toujours concernant ce même service, le député est d’avis que le gouvernement a une intention claire et nette, de corporatiser le CEB. Patrick Assirvaden affirme que le ministère a déjà commencé cette corporisation avec la création de trois compagnies subsidiaires, CEB Fibernet Co Ltd, CEB Green Energy Co Ltd et CEB  Facilities Co Ltd. Patrick Assirvaden pointe du doigt la CEB Fibernet Company Limited en particulier. « Cette compagnie est supposée s’occuper de vendre une connexion internet. Depuis 2018, combien de ‘Broadbands’ ont été vendus ? De plus, le directeur de cette compagnie est un expatrié grassement payé, Rs 480 000 par mois », allègue le député rouge. Il invite d’ailleurs les syndicats des employés du CEB à s’intéresser à cette affaire et de faire entendre leurs voix.

Concernant le dossier de l’énergie renouvelable,  Patrick Assirvaden demande que le projet Maurice Île Durable (MID), qui a été démantelé par le gouvernement en 2014, soit remis sur pied. Car, la vision du MID transcende la politique partisane, dit-il.

Patrick Assirvaden a également fait mention des pétitions électorales et a évoqué les ‘problèmes ‘ que les membres de son parti  ont observé lors des dernières élections générales.

Yogida Sawmynaden : « L’ADN du MSM, c'est travailler au progrès »

Il est dans l’ADN du Mouvement socialiste militant (MSM) que de travailler pour le progrès du pays et du peuple mauricien. Ce n’est nullement un hasard que, c’est sous le règne du MSM, le pays a connu d’énormes progrès, que ce soit au niveau économique et social et que la vie des Mauriciens a changé. C’est ce qu’a souligné le ministre du Commerce et de la protection des consommateurs, Yogida Sawmynaden, au Parlement, vendredi après-midi, lors des débats sur le discours programme.

Concernant son ministère, il a souligné que la State Trading Corporation (STC), va continuer à accorder des subsides sur le riz, la farine et le gaz ménager. « Pour l’année financière 2017/2018, le coût des subsides était de Rs 900 millions et il passera à Rs 1, 7 milliard pour l’année financière 2019/2020. Il y aura également la construction d’un nouvel entrepôt pour le stockage des produits », a-t-il dit.

Yogida Sawmynaden a indiqué que, fidèle à sa vision 2030, le gouvernement entreprendrait le développement de nouveaux piliers, notamment le ‘bunkering sector’. « La vente de carburants, tournait autour de 285 000 tonnes en 2014-2015, le volume estimé à plus de 600 000 tonnes en 2019. Pour dynamiser davantage le secteur, un consultant international a été recruté par le STC l’année dernière. Le consultant a formulé un certain nombre de recommandations sur un cadre juridique pour les activités de bunkering à terre et en mer, et a également élaboré un code de pratique et un protocole de liste de contrôle adaptée à Maurice », a-t-il dit.

Kailesh Jagutpal : « La population va nous juger après notre mandat »

« La vision du Premier ministre est d’avoir un pays qui va vers le progrès et on a le ‘feel good factor’. C’est à la fin de notre mandat que le peuple va nous juger. » C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Santé et du bien-être, Kailesh Jagutpal, vendredi après-midi, lors du débat sur le discours programme. Ce dernier a indiqué que maintenant il n’y a pas d'universités ‘marron’ et que l’éducation tertiaire est gratuite.

En ce qui concerne le Covid-19, il a demandé aux députés de l’opposition de ne pas créer la panique dans la population. « Les lacunes dont parlent l’opposition, ne datent pas d’aujourd’hui, mais de plusieurs années. Le système dont dispose le pays a déjà fait ses preuves », a-t-il souligné. Le ministre a indiqué qu’un nouvel entrepôt pour stocker des médicaments serait bientôt construit.


Steven Obeegadoo : «  De grands défis contre la pauvreté à l’horizon »

Le ministre du Logement et des Terres, Steven Obeegadoo, a, pour sa part, fait ressortir que la ressource la plus rare de l’île est ses terres.  Il faut donc optimiser son utilisation, dit-il. Une utilisation de cette ressource est de trouver un logement décent pour l’inclusion de tous les Mauriciens, surtout les plus pauvres. « Il y a d’énormes défis à l’horizon, les squatteurs, les personnes vivant dans les maisons contenant de l’amiante, les personnes pauvres qui souhaitent un logement décent, les personnes sur la liste d’attentes de la National Housing Development Company, la liste est longue », soutient le ministre. « L’inclusion sera au centre du mandat de ce gouvernement, et son moteur sera la construction de logements décents pour les Mauriciens », a-t-il ajouté.

Steven Obeegadoo a également promis de porter une attention particulière aux personnes qui luttent pour obtenir justice, car elles ont été dépossédées de leurs terres. Steven Obeegadoo annonce que le ministère assistera ces personnes dans leur lutte.

Au niveau de la politique, le ministre n’a pas été tendre envers son ancien parti, le Mouvement militant mauricien (MMM), et son ancien leader, Paul Bérenger. Il déplore que le MMM soit devenu « un parti régional et urbain et que ses candidats ont été anéantis lors des dernières législatives. » Il se demande comment un leader qui a subi neuf  défaites consécutives puisse rester en poste. Selon le ministre, le fait que les membres de l’opposition aient accepté de siéger comme députés, et comme leader de l’opposition donne une légitimité à ce Parlement et à son gouvernement.


Les nominations de la semaine

Le gouvernement s’est montré très actif en cette première semaine de mars sur le dossier des nominations.

Ainsi, Lindsay Morvan est le nouvel homme fort de la Tourism Authority. Il a pris son poste de directeur général le lundi 2 mars.

Après avoir résolu le problème de trouver l’oiseau rare pour occuper le poste de Gouverneur et de ses deux assistants à la Banque de Maurice (BoM), le gouvernement s'est attaqué à d'autres organismes, autorités et compagnies étatiques.

Nommés le 20 févier 2020, Harvesh Seegoolam, Gouverneur de la BoM, Kona Yerukunondu, First Deputy Governor, et Sadhna Sewraj-Gopal, Second Deputy Governor, ont pris leurs fonctions en ce début de mars.
Dhanjay Jhurry a été reconduit au poste de vice-chancelier de l’université de Maurice, la prolongation de son contrat a été avalisée par le conseil d’administration.

Mahmad Aleem Bocus a été nommé président de la Competition Commission le 4 mars 2020, l’ancien candidat battu de l’Alliance Morisien assumant ses responsabilités depuis le 25 février 2020.

Quelques jours après avoir soumis sa démission pour ‘raisons personnelles’ à la tête de la Mauritius Broadcasting Corporation, Beejhaye Ramdenee se retrouve à la tête de Multi Carrier Mauritius Limited.


Conseil des ministres

  • Environnement. Le conseil des ministres a donné des instructions au bureau de l’Attorney General pour revoir trois règlements tombant sous l’Environment Protection Act. L’objectif est d’améliorer la qualité de l’air, de réduire la pollution sonore et de mieux lutter contre le « dumping » illégal de déchets.
  • Formation. La Financial Services Institute mettra sur pied un incubateur pour former des personnes susceptibles de se retrouver sur des conseils d’administrations dans le secteur public ou prive.
  • Liquefied Petroleum Gas. Des préposés du ministère du Commerce et de la protection des consommateurs ont fait des descentes dans 500 commerces pour vérifier s’ils utilisaient du Liquified Petroleum Gas (LPG) de manière illégale. Cent quarante contraventions ont été dressées.
  • Corruption. Le gouvernement veut améliorer la position de Maurice dans les rapports et sondages traitant de la lutte contre la corruption et la perception de la corruption. Le ministère des Services financiers et de la bonne gouvernance a ainsi institué un comité pour préparer un plan d’action sur le sujet.

Un cas de dengue à Port-Louis

Un cas de dengue a été recensé dans la région de Port-Louis, le mercredi 4 mars. C’est ce qu’indique un communiqué du ministère de la Santé. Selon le communiqué, le patient a été admis à l’hôpital Jeetoo et il se porte bien.

Des mesures de prévention ont déjà été enclenchées par la Santé avec des exercices de fumigation et de distribution de produits anti-moustiques. Des tests de dépistage ont aussi été effectués sur une trentaine de personnes dans le voisinage immédiat du patient. Ils se sont tous avérés négatifs, selon un cadre du ministère. Notre interlocuteur a aussi affirmé que, suivant le protocole établi, les mesures de sauvegarde de la santé publique ont été mises en œuvre. La situation est suivie de près et les mesures de prévention prolongées.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !