Live News

Débats budgétaires : Bodha s’interroge sur la réouverture des frontières et les 650 000 touristes attendus

Il faut réinventer le secteur du tourisme et reconquérir le marché traditionnel.  C’est ce qu’estime Nando Bodha. Il prenait la parole ce jeudi après-midi, lors des débats budgétaires à l’Assemblée nationale.

L’ex-ministre des Affaires étrangères s’est interrogé sur la réouverture des frontières et une prévision de 650 000 touristes, sans une Air Mauritius efficiente et  compétitive. 

Ce n’est pas possible estime l’ex-ministre MSM.

Nando Bodha pense qu’il faut « consolider les marchés traditionnels et aller chercher les marchés émergents ». Il fait référence à la Corée-du-Sud, la Scandinavie et certaines villes allemandes. « Cela pourra se faire uniquement lorsque le transporteur national devient le moteur de cette politique », estime le membre de l'Alliance de l'Espoir.

L’ex-secrétaire général du MSM s’interroge à nouveau : « 650 000 visiteurs, à peu près 2000 vols en dix mois, 200 vols par mois et 6 à 7 vols par jour. Qui va venir  ? Et d’où ? ». Il dit souhaiter que l’industrie touristique reprenne.
Il est d’avis qu’il faut « régler » le problème d’Air Mauritius au plus vite.

Autre point abordé par Nando Bodha : le port. Il se demande qui contrôle le port aujourd’hui. Le député évoque aussi le fléau de la drogue. Nando Bodha souligne qu’il y a une pandémie cependant, la drogue finit toujours pas entrer. « From where are they coming? What is the role of the port in this? » s’interroge-t-il. « On a verrouillé politiquement le port mais on en a fait une passoire pour la drogue » allègue-t-il.   

Nando Bodha n’a aussi pas eu la chance de compléter son hommage à feu sir Anerood Jugnauth car le Speaker de l’Assemblée nationale a suspendu momentanément les débats.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !