Live News

De maçon à artiste : les rêves en couleurs de Luciano

L’artiste se dit attristé de voir que le métier de peintre n’est pas assez valorisé à Maurice.

Il a une vie en couleurs. Même si cela n’a pas toujours été le cas, Luciano Aldo Moussa a su se frayer un chemin vers la lumière. Et il veut proposer son aide aux autres jeunes qui, comme lui, ont connu des difficultés dans la vie. 

Des couleurs et encore des couleurs. L’univers de Luciano est fait de palettes de peinture, de statues, de ciment et de tableaux. Depuis sa tendre enfance, cet habitant de Quatre-Bornes est un passionné de dessin. Il se souvient qu’à l’époque, fan du Club Dorothée, il ne manquait pas les dessins animés et avait découvert une passion pour le manga. « Je prenais un papier et j’essayais de dessiner les personnages principaux de la banque dessinée. » 

luciano
À travers, les formes, les lignes et les couleurs, il arrive à transmettre un message et à faire part de ce qu’il ressent.

Malgré la misère qu’il a connue, il retient qu’il était « ris dan mo lamizer » et qu’il a eu une enfance plutôt heureuse. Artiste dans l’âme, il ne trouve pas forcément sa place dans le mainstream et sera admis dans un établissement préprofessionnel après le primaire. Il explique que pour lui, c’est avant tout une aubaine d’avoir la chance d’apprendre quelque chose au lieu de rester à la maison ou d’errer dans les rues. 

D’ailleurs, le jeune homme n’avait pas pour habitude de beaucoup sortir. « Je préférais passer du temps à dessiner. » Il explique que, pour lui, le dessin a toujours été une façon de s’exprimer. À travers les formes, les lignes et les couleurs, il arrive à transmettre un message et à faire part de ce qu’il ressent. 

Il se souvient qu’il écrivait des messages d’amour pour ses proches en dessin. « Apre sa ti permet mwa al pli lwin. Mem kan mo ti dan lakaz mo ti pe voyaze a traver sa bann desin la. Mo ti pe al dan bann lezot liniver ek lemond. Sete enn mari dekouver. » 

luciano
Artiste dans l’âme, Luciano souhaitait toujours apporter une petite touche personnelle.

Il commencera comme maçon dans le monde professionnel. « Je travaillais dans une entreprise et j’ai beaucoup appris sur le métier. Pour moi, chaque nouvel apprentissage est une occasion de voyager. » Cependant, il ne s’arrête pas là. comme il aime avant tout le dessin, il décide, à 19 ans, de suivre des cours dans une école spécialisée. « Je me suis rendu au Saint-Montfort, où j’ai pu apprendre le dessin. J’étais complètement conquis », raconte-t-il. 

C’est ainsi qu’année après année, il s’est perfectionné et un jour, il a fait le grand saut. Il se dit attristé de voir que le métier de peintre n’est pas valorisé à Maurice. « Non seulement je peins les maisons, mais je souhaitais toujours apporter une petite touche personnelle. Ainsi, dans le salon, je proposais d’apporter par exemple, un arbre, des petits oiseaux ou une atmosphère zen. Pour les chambres d’enfants, je propose des dessins selon le choix des parents ou des enfants. Ce qui tient longtemps et n’est pas comme les autocollants qu’il faut remplacer rapidement. » Ce qui lui fait plus plaisir, c’est de voir l’émerveillement et le sourire des enfants après son travail. « Le sourire de ces enfants est ma plus grande récompense. »

C’est un peu grâce à Facebook qu’il a pu se faire connaitre. Il explique que c’est un outil important de nos jours. Sa copine, qui aime aussi dessiner, et lui partagent souvent quelques idées, des dessins, etc. sur Internet. Ils caressent un grand projet : celui d’apprendre le dessin aux jeunes en difficulté. « Je veux leur transmettre cette passion, cette envie de faire de belles choses, cette créativité. » Ce jeune artiste est à suivre…

Il rêve d’exposer ses tableaux 

Il a fini par nous parler de cette envie enfouie tout au fond de lui. « Je ne sais pas comment faire pour exposer mes tableaux. J’ai essayé sans succès. À ce jour, je n’ai pas eu cette chance. » 

Il a pu se faire connaitre par le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux. Il voudrait passer à une autre étape. Il espère donc que la chance va lui sourire. 

Si vous pensez pouvoir lui donner un coup de pouce, n’hésitez pas à le contacter sur le 5843 4776.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !