Faits Divers

De l’héroïne valant Rs 3,2 M saisie : la passeuse malgache et un chauffeur de taxi arrêtés

héroïne

Nouveau coup de filet par la brigade antidrogue à l’aéroport de Plaisance. Une ressortissante malgache qui dissimulait de la drogue dans ses parties intimes et le chauffeur de taxi qui venait récupérer le colis pour son commanditaire ont été coffrés.

216 grammes d’héroïne estimés à Rs 3,2 millions ont été saisis sur une étudiante malgache à l’aéroport de Plaisance. Les officiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) ont procédé à l’arrestation d’un chauffeur de taxi, un habitant de Vallée-des-Prêtres. Ce dernier a été épinglé lors d’un exercice de Controlled Delivery, mené par l’Adsu, dans la journée du dimanche 2 septembre. Il est soupçonné d’être venu récupérer le colis de drogue au nom du commanditaire. Connu de la brigade antidrogue, ledit commanditaire a pu prendre la fuite lors d’une opération de l’Adsu. Lundi soir, il était toujours activement recherché. Des démarches ont été entamées pour mettre la main sur le suspect, ainsi que d’autres présumés complices.

C’est vers 1 heure, le dimanche 2 septembre, que Miaritsoa Fanny Patricia Andriambolahasina, une étudiante malgache est arrivée au pays, en provenance de Madagascar. Les éléments de la Custom Anti-Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority (MRA) et des membres de l’Adsu n’ont pas été bernés par la passeuse. La drogue et une carte mémoire, étaient dissimulées dans un préservatif, caché dans les parties privées de la jeune femme. C’est grâce à un exercice de Profiling et un examen aux rayons-X que les autorités ont pu découvrir le pot au roses.

Arrêtée, la Malgache a été remise aux limiers de l’Adsu. Un exercice de Controlled Delivery a alors été mené. Cela après que la passeuse a expliqué avoir emmené la drogue pour un commanditaire local, qu’elle devait contacter au téléphone. Elle a été placée sous surveillance de l’Adsu et l’opération de livraison contrôlée a été mise en place.

Mamad Reza Ramjan, âgé de 51 ans, s’est pointé sur le lieu de rendez-vous. Il est arrivé à bord d’un taxi mais a vite été arrêté par l’Adsu. Le véhicule a été mis sous scellé aux fins d’enquête. Le téléphone cellulaire du présumé récipiendaire a aussi été saisi. Mais, il a vite expliqué qu’il était venu prendre livraison de ce colis sans savoir de quoi il s’agissait exactement.

L’Adsu a alors organisé une fouille au domicile de l’habitant de Vallée-des-Prêtres, qui n’a rien donné. La passeuse et le taximan ont été placés derrière les barreaux du Moka Detention Centre. Dans la journée du lundi 3 septembre, les deux suspects ont été présentés devant la justice. Une charge provisoire de trafic de drogue a été retenue eux.

L’un des suspects recherchés connu de l’Adsu

L’un des suspects recherchés est connu de la brigade antidrogue depuis plusieurs années. Cet homme avait déjà été impliqué dans une affaire d’importation de drogue suite à des allégations formulées par un suspect. Mais au final, la poursuite n’avait pas trouvé nécessaire de poursuivre le principal concerné. Si les renseignements de l’Adsu privilégiaient la thèse que cet individu était impliqué dans une affaire d’environ 3,7 kilos d’héroïne, en 2012. 7,8 kilos de cannabis avaient été récupérés par l’Adsu lors de cette même opération. La valeur marchande de la drogue était estimée à Rs 58 millions.