Magazine

David Laurent : le pizzaiolo passionné par la photographie graphique

david laurent David Laurent crée des photos graphiques inspirées de l’art fractal.

Il travaille comme pizzaiolo, mais sa vraie passion c’est la photographie et le designing. A travers ses créations, David Laurent a su se démarquer avec un style bien à lui, qui mélange avec subtilité et mélancolie des portraits, photographiques retravaillés dans des créations fractales. Rencontre.

Son style graphique le distingue parmi tant d’autres. David Laurent, 27 ans, s’est fait connaître à travers la pochette d’un des albums du groupe Osmosis Project. Passionné de photographie, ce Mahébourgeois qui travaille comme pizzaiolo dans un restaurant à Blue-Bay revient sur son parcours.

L’ekinoxart s’est présenté à lui dans un moment de doute et de difficulté, tantôt à travers la photographie et tantôt à travers le graphisme. « Après mes études secondaires, je me suis orienté vers l’hôtellerie et la cuisine. Car, c’est ce que je savais faire de mieux. Ayant travaillé dans le business familial comme commis de cuisine, je comptais déjà une dizaine d’années dans le métier. » 

 Quatre mois après avoir réussi ses examens en hôtellerie, David perd son père. « Ce fut pour moi un déclic. Pour m’évader et briser la monotonie de la vie, je me suis acheté un appareil photo. » C’était il y a sept ans. Le jeune homme se réfugie ainsi dans le monde de la photographie. Si bien qu’il développe une notion de graphisme avec l’aide de quelques amis et aussi YouTube. « J’ai appris seul à utiliser les programmes de graphic design et les diverses techniques de photographie. »

Par la suite, pendant de nombreuses années, il travaillera dans plusieurs hôtels du sud de l’île et pendant une saison sur un bateau de croisière. «C’est lors de ces neuf mois de croisière que j’ai pu photographier différents paysages, capturer des moments et des visages. C’était le début d’une grande histoire d’amour avec la photographie et les voyages. » Quelque temps après l’opportunité lui est présentée de travailler en Suisse aux côtés de la photographe Catherine Bugno. « Durant mes deux visites en Suisse, j’ai fait plusieurs mariages et des photoshoots de bébé, ce qui m’a permis de développer un peu plus ma technique. » 

Capturer les visages et les rendre graphiques, c’est ce que propose aujourd’hui David Laurent. « Lorsque j’avaiekinoxs commencé dans le graphic design, je voulais vraiment pouvoir me démarquer des autres, ne pas copier et trouver un style unique. » Aujourd’hui, avec son style, parfait mélange d’abstrait et d’art fractal, David a trouvé son identité d’artiste et de photographe. « Mes créations sont colorées, mais aussi profondes. Je m’inspire des moments, j’ai trouvé ma balance. L’art est devenu ma thérapie, c’est ce qui me donne le courage d’avancer. Car, cela me prouve que je peux faire de belles choses. Je veux que les gens regardent mes créations comme des œuvres d’art à interpréter. »  

Le jeune artiste n’a pas fini de faire parler de lui. « Je projette de faire une exposition, mais pour cela, je dois continuer à cuisiner afin de financer ma passion. » Ses œuvres sont à découvrir sur ses pages Instagram Ekinox.bio et Laurent_david1411.

Le Week-end FoU FoU FOU