Live News

Dario, marchand de goyaves de Chine : «Travay gramatin pou nou manze tanto»

Qui ne rêve pas des fois de déguster des goyaves de Chine bien juteuses ? Surtout en cette période de confinement…  Dario, habitant de Trèfles et père de trois enfants, est marchand de goyaves de Chine à Rose-Hill. Mais actuellement, Dario sillonne les rues à bicyclette à la recherche de clients. Il n'a d'autre choix que de faire du porte-à-porte pour vendre ses fruits.

« Je fais ce métier depuis  25 ans et depuis le nouveau confinement, je me débats encore une fois pour nourrir ma famille. » Ses goyaves semblent fraîches dans sa vitrine ambulante. Dario avoue avoir pris beaucoup de risques pour se les procurer. « Monn trase, kasyet kasyet. J'ai demandé à des chassés de me laisser entrer et de refermer derrière moi afin de passer inaperçu. »

Faute de pouvoir vendre ses fruits dans le centre, il parcourt la région de Plaisance et Rose-Hill. « Ce métier me permet de joindre les deux bouts. Mo travay gramatin pou nou manze tanto. On ne peut pas rester à la maison et tout avoir sur un plateau. » 

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !