Défi Zen

Daphné Ducasse-Karkutt : au nom de la mode

daphne ducasse-karkutt Daphné a été finaliste de la « Fashion Week de Cracovie » en Pologne.

Son sourire et sa spontanéité font toute la différence. Daphné Ducasse-Karkutt est une jeune créatrice mauricienne qui n’a pas fini de faire parler d’elle. Celle qui a été finaliste au « Fashion Week  de Cracovie » en Pologne, revient sur son parcours qui, a depuis quelques semaines, pris une toute nouvelle tournure avec le lancement de la chaîne YouTube « C Mode ». Rencontre.

26 ans et toute timide. Difficile de pénétrer dans la bulle de Daphné Ducasse-Karkutt. Son univers de créatrice de mode, en contraste avec son caractère, lui a permis de s’ouvrir au monde et découvrir une nouvelle facette d’elle.

Cette habitante de Quatre Bornes découvre sa passion pour la mode, alors qu’elle était toute jeune. « J’ai appris la couture à travers ma maman et ma grand-mère qui étaient elles-mêmes, des amoureuses de la couture », raconte Daphné. À six ans, la styliste fan de Barbie collectionnait des modèles atypiques de cette célèbre poupée. « Je préférais les collections limitées de Barbie, car elles avaient souvent des robes magnifiques. Ma préférée était le modèle indien avec un très beau sari, que mes parents m’avaient rapporté de Delhi ».

Comme portée par cette passion qui lui était chère, Daphné choisit de s’orienter vers cet univers créatif qu’elle affectionnait. « Le stylisme était une passion qui prenait de plus en plus de place dans ma vie. Je passais mon temps à faire des croquis au lieu de faire mes dissertations à l’école ». Elle décide alors de poursuivre ses études en France au Lycée des métiers des arts avec une spécialisation en stylisme modélisme pendant trois ans. Ensuite, elle se rend en Pologne durant trois ans pour  se perfectionner dans la mode.

La styliste cumule les créations et sort première d’un concours de création inter lycée à Paris Sorbonne. Elle se retrouve aussi finaliste de la Fashion Week de Cracovie en Pologne.

daphne ducasse-karkutt
La jeune femme se passionne pour la création de robes de mariée.

ses inspirations

De retour à Maurice après six années d'études, Daphné décide alors de s’essayer au métier. « J’ai travaillé en tant que 'fashion designer' à Tropic Knits, une usine du Ciel Groupe dans le département 'menswear' pour 'ASOS' pendant 10 mois. Même si l’expérience dans cette industrie a été fructueuse, je n’arrivais pas à trouver ma place et être comblée. Il m'en fallait plus et donc du coup, je me suis mise à faire des vêtements pour les membres de ma famille ». Conquis par ce monde, Daphné se met à son propre compte.

« Ce qui me plaît le plus, c’est d’être en contact avec les gens. Pouvoir les embellir et leur redonner confiance en eux à travers mes créations et mes conseils. Depuis que je me suis lancée, je crée beaucoup de vêtements pour diverses occasions, mais ma préférence se porte sur les robes de mariée ». Elle dit puiser ses inspirations de la personnalité de chaque client, mais aussi de la culture, des matières et de la nature de ses voyages. « Ce sont ces éléments qui m’aident à créer des pièces uniques ».

La jeune femme de 26 ans a trouvé un moyen de lier l’utile à l’agréable. Pour ceux qui ne la connaissent que sur écran : c’est un personnage charismatique et dynamique. En effet, Daphné s’est récemment laissée embarquer dans l’aventure C Mode Mauritius sur Facebook, Youtube et Instagram. 

« L’idée découle d’abord d’une envie de partager ma passion et mes expériences. J’espère aussi pouvoir divertir et conseiller les personnes qui regardent mes vidéos. Lorsqu’on parle de ce que l’on aime, cela devient plus facile de transmettre des émotions sincères ».

À six ans, la styliste fan de Barbie collectionnait des modèles atypiques de cette célèbre poupée.

son objectif

Comme Daphné, ils sont plusieurs à s’être jetés à l’eau. « Nous avons plein d'idées de vidéos, en solo et en groupe et j’anime également la chaîne 
C Glam avec toutes les filles de l’équipe : Davi de C Smile, AnSo de C Vibz, Sabrina de C Cook et on y parle beauté, make-up, bien-être », explique Daphné. Son objectif : créer tout un programme qui permettra de divertir. Ainsi une vidéo par jour sera postée.

Daphné confie avoir encore de nombreux idées et projets en ce qu’il s’agit de sa chaîne C Mode. « Les premières vidéos ont été vues de très nombreuses fois. Je reçois beaucoup de messages d’encouragements et de félicitations et cela me fait vraiment plaisir. On l’espérait, certes, mais nous ne rêvions pas d’un tel démarrage », déclare-t-elle. Avant de confier que les marques mauriciennes commencent déjà à la contacter pour des collaborations.