Live News

Dany Sardes retrouvé mort dans son congélateur : un aide-chauffeur derrière les barreaux

L’équipe médico-légale doit attendre la décongélation complète du cadavre avant de procéder à l’autopsie.

Suite à la découverte du corps de Dany Sardes dans son congélateur, le vendredi 14 mai, la Major Crime Investigation Team a procédé à une première arrestation le lendemain. Il s’agit d’un aide-chauffeur, qui avait réquisitionné le camion aperçu devant le domicile de la victime, il y a un mois.

En attendant l’autopsie de Dany Sardes, retrouvé mort dans son congélateur le vendredi 14 mai, les enquêteurs n’ont pas chômé. Un aide-chauffeur, qui avait réquisitionné le camion aperçu devant le domicile de la victime, il y a un mois, a été arrêté par la Major Crime Investigation Team (MCIT), le samedi 15 mai. Ce sont les images de vidéosurveillance du réseau Safe City dans la région de Résidence Vallijee, à Cassis, qui ont permis d’identifier le véhicule. Un témoin entendu par les enquêteurs a même souligné avoir parlé avec le chauffeur. Ce jour-là, se souvient cet habitant de la localité, il n’a pas vu Dany Sardes. « Était-il déjà dans le congélateur ? » s’interroge ce dernier. D’ailleurs, c’est la thèse privilégiée par les limiers de la MCIT, qui a la responsabilité de cette enquête.

Les images de Safe City ont aussi permis de remonter jusqu’au propriétaire du camion. C’est ainsi que les enquêteurs ont effectué une descente à son domicile samedi après-midi. Pressé de questions sur la présence de son camion chez Dany Sardes, le propriétaire de camion a expliqué qu’il avait laissé son camion à son chauffeur, un habitant de Montagne-Longue. Interrogé à son tour, le chauffeur a fait ressortir que son « enflé » le lui avait demandé pour effectuer un trajet. « Linn dir ena enn kours pou bate », a précisé le chauffeur.

Les enquêteurs se sont alors tournés vers l’aide-chauffeur domicilié à Sainte-Croix. Au cours de son interrogatoire, ce dernier a indiqué que d’autres « enflés » étaient avec lui ce jour-là. « Nou finn ramass feray », a-t-il soutenu aux enquêteurs. Mais sa version ne persuade aucunement les enquêteurs. Néanmoins, les limiers attendent d’avoir la confirmation de leur identité pour les interpeller à leur tour. Jusqu’ici, les enquêteurs ont de fortes présomptions que Dany Sardes a été tué par des personnes qu’il connaissait. La victime était un « contracteur » pour des travaux de soudure. Il exerçait aussi comme carreleur, peintre et plombier. Les limiers tentent désormais d’établir le lien avec l’aide-chauffeur.
Par ailleurs, en pénétrant dans la maison de la victime vendredi dernier, les policiers ont constaté que l’intérieur était sens dessus dessous et que la porte de son armoire était ouverte. Tout laisse croire que ceux qui y ont eu accès ont fouillé la maison de fond en comble. Selon Gaëtan, le frère de la victime, plusieurs objets, tels que des meubles, ont été emportés.

L’autopsie de Dany Sardes est jugée capitale pour la suite de l’enquête. Il s’agit d’abord de l’identifier formellement et ensuite de déterminer la cause exacte de son décès. Étant donné que le corps de la victime est dans un état de congélation avancée, l’autopsie initialement prévue pour le lendemain de la découverte, soit le samedi 15 mai, n’a pu se faire. Pour que l’autopsie puisse se faire, laisse-t-on comprendre, il faut que le cadavre se décongèle complètement, ce qui devrait se faire dans le courant de la semaine.

Par la suite, le contenu du congélateur sera passé au peigne-fin par le Forensic Science Laboratory pour retrouver d’éventuels indices pouvant lier les suspects à ce crime. Ce qui laisse comprendre que la glace du congélateur serait d’une aide précieuse pour la MCIT.

« Mon frère ne méritait pas une mort aussi atroce »

Les membres de la famille de la victime attendent que la police les informe des derniers développements de l’enquête. Gaëtan, 52 ans, le frère aîné de Dany, n’en revient toujours pas. Il a accompagné sa sœur sur les lieux vendredi, avant d’alerter le poste de police de Bain-des-Dames. « Dany ne méritait pas une mort aussi atroce », lâche le quinquagénaire. « Nou bizin reatann ankor », soupire-t-il.

Il garde le souvenir de Dany comme d’une personne débrouillarde et toujours prête à aider son prochain. « Li ti enn bon travayer. Souder, pintre, li ti enn bon zouvrie. Li fer tou. Li abitie pran bann zom travay avek li », affirme Gaëtan. Très populaire dans la localité, Dany est né et a grandi à Résidence Vallijee. Cette perte tragique laisse un grand vide pour ses proches. Toutefois, Gaëtan dit faire confiance à la police pour retrouver les auteurs de cet acte ignoble. « Je laisse la justice suivre son cours », lâche-t-il.

Encore sous le choc, un ami de la victime habitant la région ne peut cacher son indignation. « Je connais Dany, je connais sa famille, ce sont des gens bien. Il était séparé de sa compagne depuis longtemps et il vivait seul. Nimport ki linn fer, ti bizin pa tir so lavi », regrette ce dernier.

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !