Faits Divers

Dans une boutique à Camp-Diable : le voleur attendait la fin du match Man U/ PSG pour sévir

Nishal Goorcharun Le récidiviste Nishal Goorcharun. 

Mardi 12 février, les amateurs du ballon rond avaient les yeux rivés sur leur écran pour la rencontre de football Manchester United/PSG.

Au même moment, le récidiviste Nishal Goorcharun  en profitait pour faire irruption dans la demeure d'un commerçant à Camp-Diable.

Le malfrat est reparti avec un butin de Rs 37  150, constitué de diverses cartouches de cigarettes et une recette de Rs 15 700. Pour accéder au commerce, Nishal Goorcharun est passé par la maison du voisin. Puis, il est entré par une fenêtre laissée ouverte. Une fois sur les lieux, il a pris place sur la terrasse, sans se faire remarquer. Le commerçant était scotché devant son téléviseur pour suivre le match de La Ligue des Champions. Tapi dans l’ombre une heure durant, le voleur a attendu que le vieil homme de 67 ans éteigne les lumières pour aller se coucher avant de passer à l’action. Il a entassé les cartouches de cigarettes et la somme de Rs 15 700 prise dans le tiroir-caisse dans un sac en raphia.

Le lendemain, le commerçant a eu le choc de sa vie en constatant le désastre. Un désordre indescriptible régnait dans la boutique. Il a vite dressé un inventaire de la somme et des produits emportés. Le vol est aussitôt rapporté au poste de police de Camp Diable.

Aveux

Le mercredi 13 février, les limiers de la Southern Anti Robbery Squad, menés par les sergents Goodur et St Mart, procèdent à l'arrestation de Nishal Goorcharun, surnommé Piranias.

Lors de son interrogatoire, il est passé aux aveux et a reconnu avoir vendu les cigarettes volées dans la capitale. La victime, satisfaite de l'aboutissement de cette enquête, explique que peu de temps avant ce vol, le malfrat a eu un comportement louche en entrant dans son commerce : « Li ti deza vin la boutik, li ti ena enn sapo lor latet. Mo madam ti deman li ki li pou pran li pa ti reponn »

Il se dit toutefois rassuré que le malfrat n’a pas fait usage de violence lors de son larcin. « Mo lev lame set fwa o siel li pann tous mo fami », ne cesse-t-il de répéter. Désormais, il installera des barreaux antivol aux fenêtres. Le suspect reste en cellule. L'enquête de la CID de Rivière-des-Anguilles, dirigée par l'inspecteur Bojyjoo est menée par les policiers Baichoo, Khobloll, Teetiah, Rungiah, et les policières Madnack et Gungadu.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !