Faits Divers

Dans un faubourg de la capitale : une mère de 17 ans agressée pour avoir réprimandé son compagnon

hôpital Dr A.G. Jeetoo

Une mère de 17 ans, qui habite un faubourg de la capitale, a été violemment agressée par son compagnon, âgé de 22 ans, le dimanche le 20 janvier. Elle l’avait réprimandé après avoir vu un message sur son cellulaire. Le compagnon, Joseph (prénom modifié) est recherché par la police d’Abercrombie.

Prisca (prénom modifié) a été admise à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo le dimanche le 20 janvier. Cette jeune mère était chez elle en compagnie de son compagnon quand une dispute a éclaté entre le couple. Prisca avait demandé des explications à Joseph qu’elle soupçonnait d’entretenir une liaison. « Linn gagn enn mesaz lor portab e kan monn dir li kifer li pa montre mwa mesaz la, linn koumans zoure. Kan mo dir li ki li tromp mwa, linn vinn violan. Il s’est mis à m’agresser et, à un moment, il m’a étranglée. J’étouffais... J’ai cru que j’allais mourir. Mais en regardant le visage de mon bébé de 11 mois, j’ai eu la force de lutter. Il me disait qu’il allait me tuer. J’ai eu tellement peur. Je ne veux plus remettre les pieds chez lui », raconte Prisca en présence de sa mère.

Prisca confie qu’elle vit avec Joseph depuis un an. Selon elle, celui-ce serait devenu violent après la naissance du bébé. Prisca raconte que le jeune homme ne digère pas quand elle lui demande des explications. « Je vis un véritable calvaire et je crains pour ma sécurité. Je regrette de n’avoir pas obéi à ma mère », ajoute Prisca.

La mère de la jeune femme ne cache pas sa colère. « Lors de cette dispute, j’aurais pu perdre ma fille. Elle n’a pas eu une vie facile et elle est traumatisée. Ce n’est pas la première fois que Prisca est victime de violence domestique », relate la mère.

Quant au compagnon de Prisca, il est toujours recherché par la police.