Actualités

Dans un domaine jugé saturé : 51 permis alloués contre de grosses sommes d’argent

Alors qu’on n’accordait plus de licences d’opération dans ce domaine, pas moins de 51 permis auraient été délivrés. Ils auraient été octroyés surtout à des protégés contre le versement de grosses sommes. L’octroi des permis se serait déroulé en un jour, cette semaine, à partir d’une réunion ayant débuté à 14 h 30. Et dire que le domaine pour lequel ces permis ont été alloués était considéré comme étant saturé. 

Selon un insider, deux dirigeants de cette instance ont tout fait pour ne pas être trempés dans ce scandale. Ils ont soumis leur démission bien avant que l’octroi des permis ne soit finalisé, mais elle n’a pas été acceptée. 

La rédaction du Défi-Plus s’est brièvement entretenue avec une source proche de l’organisme qui est responsable de l’octroi de ces permis. Elle a expliqué que l’exercice s’était déroulé dans la transparence et que tout était normal. « Ma responsabilité est d’apporter le dossier sur la table du décideur. Mon rôle s’arrête là. C’est à lui de décider à qui accorder un permis », a-t-elle déclaré sur un ton diplomatique. 

Cette source a ajouté qu’habituellement, l’octroi d’un tel permis se fait après un appel d’offres étalé sur une période de trois mois. Dans le cas présent, tout a été bouclé en 10 jours. Quelque 300 demandes ont été enregistrées durant cette période. Sauf que beaucoup ont été rejetées sous prétexte qu’il manquait certains documents.

L’insider avance que ce permis peut par la suite être transféré au nom d’ une autre personne contre de grosses sommes. Avant l’octroi de 51 nouveaux permis, il y avait 57 personnes qui opéraient légalement alors qu’une quinzaine d’autres travaillaient dans l’illégalité.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !