Actualités

Dans l’univers maternel : le changement d’une vie

Dans l’univers maternel 

En marge de la fête des mères qui sera célébrée dans quelques jours, nous avons voulu savoir ce qui a changé dans la vie de ces femmes depuis qu’elles sont devenues mamans. Elles en témoignent.

Lovena Narrainen : «Mon téléphone est rempli de photos de lui»

lovenaCombien de photos de votre ou vos enfants avez-vous sur votre téléphone mobile ? Eh oui, quand nous devenons maman, la majorité des photos sur notre téléphone sont celles de nos enfants. Quand ils sont bébés par exemple, nous surveillons leur moindre sourire, leur toute petite grimace, nous voulons qu’ils ouvrent les yeux, nous prenons des photos quand ils dorment, quand ils reçoivent un vêtement en cadeau, quand ils mangent, pleurent, bougent, rient… bref tout le temps.

Et ce n’est pas Lovena Narrainen qui dira le contraire. Peu importe si son fils Jervyn a aujourd’hui 12 ans, il est toujours le centre d’intérêt de sa maman. Fils unique, sa maman le décrit comme étant « ma force et ma raison de vivre, un cadeau de Dieu ». D’ailleurs, mère et fils participent ensemble à de nombreuses activités.


Bélinda Runghsawmee : «Forte comme un roc»

Il y a 20 ans, Bélinda était loin de s’imaginer qu’elle serait seule à élever sa fille. Elle ne pensait pas posséder en elle autant de force et de courage. La maternité est venue lui prouver le contraire. Elle est devenue forte comme un roc. Elle est une super maman qui a su élever seule sa fille Eva qui vient de souffler ses vingt bougies. Dame de fer ou dame de gants, dépendant des situations, elle reste un modèle pour sa fille et pour beaucoup de personnes qui la connaissent.

Bélinda est à la fois mère et père célibataire. Cela a été le plus grand défi de sa vie. Sans l’aide et l’amour de Dieu ainsi que de sa sœur, son frère, sa belle-sœur et le soutien éternel des personnes aimantes qui l’entourent, elle avoue qu’elle n’aurait jamais pu élever seule sa fille. « Quand j’étais tombée enceinte et que j’ai informé le père de mon enfant de cette bonne nouvelle, sa seule réaction a été de me demander d’avorter. Il m’a même donné Rs 2 000 pour accomplir cet acte horrible ».

Quoique le père de l’enfant n’ait pas voulu prendre ses responsabilités, Bélinda a choisi de poursuivre sa grossesse. « Il n’a jamais été d’accord pour une aide financière quelconque. Il n’a jamais déclaré sa fille. Après neuf mois, ma belle et tendre fille Eva est entrée dans notre monde. » Cependant, au cours de ses neuf mois de grossesse, Bélinda a dû travailler à deux endroits, du lundi au dimanche, afin de pouvoir payer les honoraires de son gynécologue et les coûts de la clinique.

À toutes celles qui se retrouvent dans la même situation, elle leur dit : « Vous n’êtes jamais seules dans la vie. Continuez à vous battre jusqu’à votre dernier souffle pour ceux que vous aimez et qui vous aiment. Bien que je loue toujours une maison, je pense que dans l’avenir, je pourrai être propriétaire. J’ai des projets et des rêves. Je ne baisserai jamais les bras, rien que pour Eva. »

Ces changements dont aucune maman n’échappe

  • Le vocabulaire des mamans

« Bébé, bibi, bobo, bébem, nana, mam mam. » Autant de mots qui font aujourd’hui partie de votre vocabulaire. Au fur et à mesure que l’enfant grandisse, le vocabulaire est adapté.

  • La maison, loin d’être calme

Si auparavant la maison était un lieu paisible et sans bruit, maintenant oubliez le calme ! Si pour certains, c’est un chantier de batailles navales, pour d’autres c’est une jungle. Et quand il n’y a pas d’inondations et de bruits, les voisins s’inquiètent.

  • Les sujets de conversation

Connais-tu le meilleur pédiatre dans la région ? Il y a des soldes au magasin de vêtements de bébé. Aujourd’hui ma fille a dit son premier mot. Mon petit bonhomme a eu son premier bobo. Bref, tout le monde le sait, à seulement vous écouter, quand vous êtes maman…


Elles ont gagné en maturité et sont plus responsables

Elles sont nombreuses à avouer qu’en devenant mères, surtout lorsqu’elles sont jeunes, les a obligées à devenir plus responsables.  

Prina Jeeha Teeluck : «Nawmi, est devenue la priorité de ma vie»

prinaSi auparavant, elles se consacraient plus de temps et avaient beaucoup de projets personnels, cependant, avec la maternité les priorités des mamans changent. Ce n’est pas pour autant qu’elles se laissent aller ou qu’elles ne continuent pas à évoluer en tant que professionnelles. Ce n’est pas Prina Jeeha Teeluck qui dira le contraire. Elle brille tant au niveau professionnel que personnel. Depuis son plus jeune âge, elle se donne à fond dans tout ce qu’elle entreprend. Cependant, il y a quatre ans, une petite princesse prénommée Nawmi, est devenue la priorité de sa vie. Une vie bien remplie, précise-t-elle. « Je suis aujourd’hui plus motivée que jamais. Je veux me surpasser et donner le maximum pour assurer l’avenir de ma petite fille. »


Quincy Hollingsworth, devenue mère à 19 ans : «J’ai des objectifs à atteindre pour ma fille»

quincyQuand elle devient maman à 19 ans, Quincy Hollingsworth était d’abord inquiète. Elle se posait beaucoup de questions. Maintenant, elle se débrouille comme un chef, bien sûr avec l’aide de tous les membres de sa famille qui l’entoure : « Ma façon de penser a beaucoup changé. Je suis aujourd’hui une personne plus responsable. J’ai un but dans la vie. J’ai des objectifs à atteindre pour ma fille. Je veux faire des choses pour elle. Je veux être un modèle pour elle. Je veux aussi qu’elle soit fière de moi. Pour cela, je m’applique à 200%. »


Nauseen Taher, mère de trois enfants : «J’ai appris à rêver avec eux»

nauseen

Ses enfants sont aujourd’hui des grands. Zareenah, 20 ans, Ziyad, 19 ans, et Zayd, 10 ans. Nauseen se souvient de ce que la maternité lui a apporté dans sa vie. « Devenir mère ne m’a pas changé mais a fait de moi la mère que je suis maintenant. Donner naissance à mes trois enfants m’a appris que pour chaque difficulté que vous avez, il y a toujours une belle récompense à attendre. J’ai appris à les regarder grandir et aussi à rêver avec eux. Je suis devenue maman pour la première fois à l’âge de 20 ans. J’étais jeune, inexpérimentée dans la vie et, tout à coup, j’ai eu l’immense responsabilité de m’occuper de petits bouts de chou. Chaque décision prise, à partir de ce moment, était pour devenir une meilleure mère. Ma vie a plus de sens maintenant. Je chéris chaque jour passé avec mes trois enfants. »


Sarah Lebœuf : «J’ai découvert l’amour pur»

sarahDes mots puissants dans la bouche de cette jeune maman. Des mots qui provoquent beaucoup d’émotions. Sarah Lebœuf ne savait pas qu’elle avait en elle autant d’amour à offrir. Elle l’a découvert à la naissance de sa fille. « Il y a tout qui a changé. J’ai en premier lieu découvert l’amour pur. J’ai appris à aimer. J’ai aussi compris ma mère. J’ai compris pourquoi elle était si dure avec moi. J’ai compris qu’elle m’aimait de toutes ses forces et que c’est pour cette raison qu’elle était dure avec moi. J’ai compris qu’elle voulait que je donne le meilleur de moi-même et qu’elle ne veut que mon bonheur. Aujourd’hui, elle est mon exemple et je veux qu’elle soit fière de moi, de la femme que je suis devenue, de la mère que je suis aujourd’hui. Je me vois plus responsable. Aujourd’hui, je suis patiente, j’écoute, j’aime… »


Natacha François : «Mon enfant passe avant tout»

natachaSi elle est une super maman, active sur plusieurs fronts, elle avoue que la maternité l’a obligée à revoir son planning. Elle n’a ni remords, ni regret car elle adore passer du temps en famille, surtout avec Thomas, son petit bout de chou. « Je dois dire que depuis que je suis devenue maman, je suis la femme la plus heureuse au monde. C’est inexplicable. Nou kapav fer linposib vinn posib. Mon enfant passe avant tout. J’ai dû revoir mon emploi du temps, oublier certaines sorties, les grasses matinées et d’autres libertés. En tant que maman, nous renonçons à plusieurs choses mais nous le faisons toujours par amour, pour le bonheur de notre enfant. Nous ferons tout pour un sourire. Être maman c’est tout simplement un bonheur qui se construit chaque jour. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income