Faits Divers

Dans L'Est : une jeune femme menacée par l'ex-maîtresse de son père

Une jeune femme, Géraldine (prénom modifié), âgée de 19 ans, dit vivre dans la frayeur depuis vendredi dernier. Ce jour-là,  cette employée d'une firme privée de la capitale dit avoir eu de vifs échanges, lors d'une conversation téléphonique avec l'ex-maîtresse de son père, Cynthia (prénom modifié), âgée, elle, de 22 ans. 

Dans un premier temps, l'ex-maîtresse s'en est pris à sa mère. Cette dernière a informé sa fille Géraldine qui a immédiatement contacté Cynthia en vue de réclamer des explications. Mais lors de cet échange, Géraldine affirme avoir été menacée par l'ex-maîtresse : « Mo pou batte toi, mo pou reye to figure, mo pou met la drogue are toi et mo pou met dimoune pour batte to ban sers ».

Puis la jeune femme, accompagnée de sa mère, s'est rendue dans un village de l'Est où vit Cynthia. « Je crains qu'elle ne mette à exécution ses menaces », affirme Géraldine qui a porté plainte au poste de police de Line Barracks vendredi dernier.

Contactée par Le Défi Quotidien, Cynthia nie en bloc les accusations proférées par Géraldine. Elle affirme que dans le passé, effectivement, elle entretenait une liaison avec le père de Géraldine : « Son père qui est actuellement en prison pour un délit de drogue m'avait accueillie chez lui et on entretenait une relation, mais sa fille et ses proches ne cessent de me harceler  », affirme Cynthia au Défi Quotidien.

Cette mère d'un enfant de neuf mois affirme n'avoir à aucun moment menacé la fille de son concubin : « Zamais mon insulter tifi la lor téléphone, mo pan zour zot narien moi, mo evite zot, zot rod faire moi gagne traper are la police ». La police de Line Barracks a démarré une enquête.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective