Live News

Dans l’Est du pays : soupçonnés d’avoir agressé un médecin, deux suspects épinglés

Les deux suspects ont résisté aux policiers

Deux des quatre suspects recherchés par la police dans le sillage d’une enquête entourant l’agression d’un médecin ont été arrêtés. Hier, lundi 19 avril, les deux habitants de l’Est ont été présentés devant le tribunal de Flacq pour une inculpation provisoire d’agression préméditée avant d’être placés en cellule policière.

Joan Daniel Stephan Seblin, 22 ans, habitant Trou-d’Eau-Douce, et son complice un présumé Axel Draboucan, 28 ans, habitant à Bois d’Oiseaux, Flacq, ont été épinglés par l’Anti Drug And Smuggling Unit (Adsu) lors d’une patrouille durant le week-end. Ils étaient quatre à être recherchés pour avoir agressé un médecin, affecté à l’hôpital Dr Bruno Cheong à Flacq, dans la journée du vendredi 16 avril, sur la route royale à Flacq. 

En effet, la victime, âgé de 42 ans, a reçu de violents coups avec une clé à écrous et un morceau de brique.  Le motif entourant cette affaire n’a pas encore été établi, car la victime n’a pu consigner sa déposition jusqu’ici en raison de son état de santé. Mais lors d’une brève audition à la police, le médecin a balancé le nom d’un de ses agresseurs, soit un dénommé Stephan. Cependant, sa plainte n’a pu être enregistrée dans sa totalité.

Ayant subi des blessures importantes au niveau du visage, de la mâchoire et des pieds, le médecin a été immédiatement transporté à l’hôpital pour des soins. En effet, la police s’est mandée sur place après avoir reçu l’alerte de l’agression. 

Le même jour, des limiers de la brigade antidrogue, qui étaient en patrouille, ont intercepté une voiture dans la région de Boulet-Rouge, à Flacq. Les policiers ont arrêté les occupants de la voiture qui se sont révélés être les deux suspects de l’agression. Joan Daniel Stephan Seblin et Axel Draboucan ont tenté de résister aux policiers. Ils ont même pris la fuite à pied, mais ont été rattrapés après une course-poursuite. Blessés, ils ont été transportés à l’hôpital pour des soins avant d’être remis à la police de Bel-Air-Rivière-Sèche. 

Dans le cadre de cette enquête, la police a déjà récupéré les objets utilisés comme armes pour agresser le médecin. Les objets ont été récupérés non-loin du lieu de l’agression, soit sur la route royale, près du bureau de poste de la localité. Une paire de sandalettes, soupçonnée d’appartenir à l’un des suspects, a été retrouvée sur les lieux.

Après leur interrogatoire, ils ont tous deux été placés en cellule policière. L’enquête est placée sous la supervision de l’Assistant Surintendant de Police (ASP) Moosbally. La police enquête sur les deux autres suspects.
 

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !