Faits Divers

Dans le Nord : trois personnes coffrées pour prostitution dans une maison

facebook Le client affirme qu'il est tombé sur une annonce sur Facebook récemment intitulée 'chambre à louer avec services'.

La police a mis fin à une activité de prostitution dans la région Nord de l’île, notamment à Petite Pointe-aux-Piments. Depuis quelque temps, les limiers de la police criminelle du Nord étaient en présence d’informations sur des pratiques louches qui se déroulaient derrière les quatre murs d'une maison située à Camp-Delia, Petite Pointe-aux-Piments. Dans le but de mettre un frein à ces activités illicites dans la région, diverses unités de la police étaient à pied d'oeuvre, jeudi matin.

La police était fortement mobilisée avec la présence d’officiers de la Special Supporting Unit, entre autres, lors de l’opération policière 'sudden fall'. Le lieu où se trouve la maison ciblée par la police était quadrillé discrètement. Sur le coup de 11 heures jeudi, les limiers de la Field Intelligence Unit du Nord, menés par le sergent Forod, et les enquêteurs de la CID de Trou-aux-Biches, menés par les inspecteurs Seegolam et Ramasawmy, donnent l'alerte.

Les policiers étaient sur le qui-vive et s'apprêtaient à accéder à l'intérieur. Mais seul hic, la porte principale de cette maison était verrouillée. C'est grâce à des ouvertures que les policiers ont pu pénétrer à l'intérieur. Une fois sur place, les doutes des policiers se confirment. Dans une pièce, les enquêteurs tombent sur un couple à moitié vêtu dans des positions compromettantes. Il s'agit d'un employé d'hôtel âgé de 25 ans qui était en la charmante compagnie d'une jeune femme d'une vingtaine d'années. Le concubin de cette dernière, fiché auprès de la police comme récidiviste notoire, est actuellement derrière les barreaux.

Lors de son interrogatoire, la jeune femme, issue d'un village du Nord, a avoué avoir monnayé ses charmes à l'employé d'hôtel contre une somme de Rs 700. Elle affirme que depuis six mois elle fréquente la demeure de Marie Christelle. Son concubin, étant derrière les barreaux, elle s’est retrouvée dans une situation financière précaire.

La gérante de la maison, Marie Christelle, a expliqué à la police les dessous de ces activités se déroulant à l'intérieur de sa maison. Elle précise avoir obtenu un paiement de Rs 1000 du client. À son tour, elle a remis la somme de Rs 700 à la racoleuse.

Le client affirme qu'il est tombé sur une annonce sur Facebook récemment intitulée 'chambre à louer avec services'. Après avoir effectué son nightshift dans la nuit de mercredi à jeudi à l'hôtel où il travaille, le client a appelé sur le numéro de téléphone indiqué dans l'annonce. Puis l'employé d'hôtel a rencontré la dénommée Marie Christelle, cette dernière l'a présenté à la fille de joie.

Les policiers ont fait une découverte : une aubergine enroulée d'un préservatif.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective