Actualités

Dans le lagon de Blue-Bay : la Tourism Authority sommée d’enlever des bouées

L’absence de bouées délimitant le point d’embarcation des passagers à Blue-Bay est décriée par un groupe de skippers. Des confrères viendraient illégalement piquer dans leurs assiettes. 

Ce groupe de plaisanciers indique que, quotidiennement, plusieurs de leurs confrères viennent illégalement embarquer des passagers à Blue-Bay. « Il y en a 5 ou 6 qui sont là en quasi-permanence. D’après leur permis, leurs points d’embarcation sont ailleurs. D’autres viennent de manière aléatoire. Il y a des opérateurs de ‘Glass Bottom’ et de ‘Speed Boat’ », indique ces plaisanciers basés à Blue-Bay, déplorant un manque à gagner dans leurs recettes.

Ces plaisanciers avancent avoir attiré l’attention de la National Coast Guard (NCG) et la Tourism Authority (TA) de leur situation afin qu’elles sévissent contre ceux qui enfreignent la loi. « Un officier de la NCG nous a fait comprendre qu’une contravention servie sans qu’il n’y ait de bouées de délimitation pourra être contestée en cour, donc autant ne pas en émettre. Et lorsque nous avons interrogé un préposé de la TA sur l’absence de ces bouées, on nous a informés qu’une autorisation du Fisheries Department est attendue avant de pouvoir les placer. En cause, la présence du parc marin de Blue-Bay », expliquent-ils. Ils précisent que la TA a d’ailleurs déjà fait placer un panneau à l’intention des plaisanciers de Blue-Bay sur l’endroit où ils sont autorisés à embarquer des passagers.  

Marine Protected Area

Ce groupe de plaisanciers se dit disposé à aider les autorités afin de pouvoir placer ces bouées sans que cela n’ait d’impact sur l’écosystème marin de Blue-Bay. « Nous sommes d’avis que ces bouées peuvent être installées sans pour autant ajouter d’autres points d’attache, nécessaires pour le maintien de ces bouées dans l’eau. D’autant que ce préposé de la TA nous a indiqué que l’autorité n’y voit pas d’inconvénients à modifier les points GPS de ces bouées », affirment-ils. 

Sollicité, un cadre au ministère de l’Économie océanique confirme que trois bouées avaient été installées par la Tourism Authority. « Nous leur avons demandé de les enlever, car une partie du lagon de Blue-Bay est décrétée Marine Protected Area où nous entreprenons un travail de conservation. Toutefois, nous travaillons de concert avec l’autorité afin de revoir l’emplacement de ces bouées », indique-t-il. 

La Tourism Authority, pour sa part, confirme que d’après les Regulations de 2017, les points d’embarcation doivent être délimités par des bouées, dont les points GPS sont aussi inscrits dans ces Regulations. Notre interlocuteur indique cependant que l’absence de ces bouées n’empêche pas pour autant à la NCG ou à la TA de prendre des ‘fixed penalties’. « Surtout si un plaisancier embarque des passagers ailleurs que l’endroit mentionné sur son permis d’opération. Ce qu’il n’a pas le droit de faire. Donc, avec ou sans bouée, des contraventions peuvent être émises », affirme ce cadre de la T.A.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !