Live News

Dans le cadre de l’introduction du Metro Express - Changements à Vandermeersch : confusion totale

Certains véhicules peuvent emprunter une rue décrétée sens interdit.

C’est la grogne à la rue Vandermeersch à Beau- Bassin. Les habitants et surtout les automobilistes sont déroutés, car depuis le début de cette semaine, les rues Malartic et Révérend-Lebrun sont fermées à la circulation. 

C’est la confusion totale à la rue Vandermeersch. Les automobilistes ne savent pas quoi faire, car certains peuvent tourner à gauche sur cette rue, mais d’autres non. Les habitants veulent une rencontre avec le maire, afin d’avoir des explications. Cela fait une semaine que des panneaux de signalisation ont été installés, mais il y a un cafouillage total, déplore Reza, qui habite près du collège Queen Elizabeth. 

« Il y a un désordre total. Je ne sais pas pourquoi certains véhicules peuvent entrer dans le sens interdit, mais d’autres pas. J’ai moi-même été victime de cette confusion mardi matin. On ne m’a pas laissé entrer, afin que je puisse voir ma fille », explique-t-il. Selon lui, les habitants auraient souhaité avoir une rencontre avec le maire, afin d’avoir des explications sur les raisons de ce changement. Avec ce désordre, un jour on aura un accident, estime-t-il 

C’est le même constat pour Corine qui habite près du supermarché Spar, à Beau-Bassin. « J’ai l’habitude d’emprunter la rue Malartic, mais maintenant je ne peux plus l’utiliser. Je pense que c’est pour décourager les automobilistes à emprunter la rue Vandermeersch. » 

Pour elle, le plus gros souci dans tout cela, c’est qu’il y a un manque de communication de la part des autorités concernées. « Ce n’est qu’en empruntant cette rue, qu’on se rend compte de la situation. C’est un cafouillage terrible », déplore-t-elle. Du coup, on est obligé de passer par la route principale, souligne-t-elle. 

Adi Teelock, du Kolectif Sov Promnad Roland Armand et Jardin Bijoux, pour sa part, fait observer que les usagers de la route ont été pris au dépourvu. « Il n’y a aucune communication de la part des autorités concernées. Les rues Malartic et Révérend-Lebrun, sont utilisées par des milliers des gens quotidiennement qui se rendent de l’autre côté de Rose Hill. Du coup, la situation devient chaotique », explique-t-elle. 

Elle se demande si un Traffic Impact Assessment a été effectué ou s’il y a eu une étude sur l’impact de ces changements sur le trafic en fermant ces deux rues. Elle souligne qu’il y a un accès que les automobilistes peuvent emprunter, mais qu’il est trop étroit. Elle ne comprend pas également comment certains peuvent pénétrer dans une rue décrétée sens interdit. 

Alan Ganoo compte « revoir la question »

Alan Ganoo, ministre du Transport et du métro léger, confie que ce problème prend une proportion importante. Il avoue avoir eu vent des griefs des habitants et des automobilistes, mais souligne que la décision a été prise par la Trafic Management and Road Safety Unit, la police et Metro Express Limited. « C’est une décision qui ne fait pas l’unanimité, mais je vais revoir la question, après consultations avec les différentes parties. » Il souligne qu’il a personnellement reçu des appels de la part des utilisateurs de cette route. 

Les panneaux «No Left Turn » installés à la rue Vandermeersch jouent un mauvais tour aux automobilistes. Les détours agacent et les plaintes atterrissent sur le bureau du maire Ken Fong. Ce dernier ne comprend pas comment trois rues de sa ville sont fermées. Il souligne qu’il a demandé à rencontrer le ministre responsable, en l’occurrence, Alan Ganoo, pour connaître les raisons de ces modifications. Il souligne que c’est la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU) et la Metro Express Ltd qui ont fermé les rues. Il souhaite connaître les plans de déviation et faire part des griefs des habitants. « Je n’étais pas au pays lorsque les rues ont été fermées », dit-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !