Magazine

Dans la forge de Ganesh…

Ganesh Chaturthi approche à grands pas. Le 3 septembre prochain, les dévots convergeront par milliers vers les points d’eau pour procéder à l’immersion d’une statue du dieu du panthéon hindou. Pour l’occasion, nous sommes allés voir de près le processus de fabrication de ces statues, qui se vendront par milliers, chez Kali Kripaa Pooja Samaan, un fabricant basé à La Louise, Quatre-Bornes.

Au commencement, tout n’est qu’un tas d’argile informe…
Au commencement, tout n’est qu’un tas d’argile informe…
Puis, sous les coups de couteau et des doigts experts, le dieu à tête d’éléphant commence à prendre forme.
Puis, sous les coups de couteau et des doigts experts, le dieu à tête d’éléphant commence à prendre forme.
C’est avec les extrémités des doigts que les traits du visage sont mieux définis.
C’est avec les extrémités des doigts que les traits du visage sont mieux définis.
Après une première couche de peinture blanche, place au vermillion, qui donne sa véritable saveur à la statue.
Après une première couche de peinture blanche, place au vermillion, qui donne sa véritable saveur à la statue.
Puis, par couches successives, attentives et délicates, les autres parures du divin Ganesh prennent leur place.
Puis, par couches successives, attentives et délicates, les autres parures du divin Ganesh prennent leur place.
Suivent les tissus de couleur, sous l’oeil acerbe du peintre.
Suivent les tissus de couleur, sous l’oeil acerbe du peintre.
Le travail se fait en série sur plusieurs statues à la fois. Demande oblige !
Le travail se fait en série sur plusieurs statues à la fois. Demande oblige !

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor