Actualités

Dans des colis postaux : Rs 52,3 millions de drogue saisie depuis janvier

De la drogue d’une valeur de Rs 52 340 000 a été saisie à la poste à l’aéroport et au port depuis le début de l’année. Les officiers de la douane ont procédé à 34 saisies de ces substances illicites, allant notamment du cannabis à l’héroïne, en passant par le LSD. Le contrôle a été renforcé dans les deux Parcel Post Offices, surtout à l’approche des fêtes.

Les autorités mettent les bouchées doubles dans leur combat contre le trafic de drogue. Dans les deux Parcel Post Offices du pays, les officiers des douanes et de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) ont procédé, depuis le début de l’année, à 34 saisies de drogue d’une valeur marchande de Rs 52 340 000.

Avec 16 colis réceptionnés et saisis, ce sont quelque 3 470,81 kilos d’héroïne qui ont été mis hors circuit. Cette drogue est estimée à Rs 51 812 150. Le cannabis suit avec trois saisies (1 588,26 kilos valant Rs 963 000). Trois colis de haschich (soit 14,63 grammes valant Rs 38 890) ont aussi été saisis, tout comme 66,40 grammes de drogues synthétiques valant Rs 72 870 et 500 grammes de graines de cannabis coûtant Rs 50 000, entre autres.

Comparé à l’année dernière, on note une légère hausse du nombre de saisies dans les deux Parcel Posts Offices, qui est passé de 27 à 34. Toutefois, au niveau de la valeur marchande des ces produits illicites, on note un bond de presque 100 %. La valeur marchande des drogues saisies en 2015 – héroïne, cannabis (feuilles et semences), haschich, drogues synthétiques, LSD (un psychotrope hallucinogène) et poppy seeds (graines de pavot), etc – était de Rs 26 300 000.

Collaboration douane/Adsu

Au niveau de la Mauritius Revenue Authority (MRA), on soutient que tout est fait pour lutter contre le trafic de drogue via les colis réceptionnés dans les deux Parcel Post Offices. Les autorités ont décelé les récentes astuces utilisées par les passeurs : adresses fictives, utilisation de l’identité de personnes décédées, dissimulation des drogues dans des produits cosmétiques, des cartes de souhaits et des couvertures de classeurs (cover files).

« À l’approche des fêtes, le contrôle est renforcé avec un important déploiement de douaniers et d’officiers de l’Adsu dans les Parcel Post Offices dans la capitale et à l’aéroport. Les trafiquants tentent de détourner l’attention des autorités en envoyant des colis de drogue par la poste. Outre le scanner, l’exercice de profiling et l’apport des chiens renifleurs, il y a d’autres moyens pouvant détecter la présence de substances illicites dans les colis postaux », déclare-t-on à la MRA.

Selon le DCP Choolun Bhojoo, responsable de l’Adsu, tout colis en provenance des « pays côtiers du continent africain », incluant l’Afrique du Sud et Madagascar, sont surveillés de près. « Les trafiquants ont plusieurs astuces pour faire entrer de la drogue à Maurice. Nous allons renforcer la collaboration entre l’Adsu et la douane dans notre lutte contre la drogue », dit-il. 

Une source de la douane explique que le trafic de drogue par le biais des services courriers n’est pas écarté. Depuis le début de l’année, la douane a effectué une saisie de 300 grammes d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 4,5 millions.

« Mais la douane veille au grain. Tous les colis sont passés au scanner et nous faisons un profiling des personnes qui viennent réceptionner les colis. Nous travaillons aussi sur la base de renseignements en vue de retracer les colis contenant des substances illicites », ajoute notre source.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation