People

Daniella Bastien, Happiness Manager : «La lecture me permet encore de rêver»

Daniella Bastien Credit photo : Karen Pang

Qui suis-je ?
«  Je suis Daniella Bastien, 39 ans, Happiness Manager et amoureuse de la vie. J'aime la vie, les rencontres fortuites, les balades en forêt, les conversations philosophiques. C'est difficile de se décrire, car nous associons notre être à des accomplissements, à une profession, à un statut marital. Je pourrais paraître cynique mais la réponse à 'Qui suis-je ? C'est pour moi une quête permanente. J'apprends à me connaître tous les jours, je m'habitue aussi à certaines de mes pensées et envies qui contribuent à construire l'image que j'ai de ma personne. »

Mon plus grand amour
« Je ne l'ai pas encore rencontré. »

Mes passions
« Depuis mes six ans, une de mes sorties favorites avec mon père était d'aller à la bibliothèque du Centre Charles Baudelaire pour emprunter des livres et des BD. La lecture est pour moi bien plus qu'une passion. C'est ce qui m'a permise et me permet encore de rêver. »

Mes faiblesses
« Je dois travailler sur mon impatience, mon impulsivité et... mon côté trop rationnel dans des situations de crise. »

Mes accomplissements
« Mon plus bel accomplissement, c'est d'avoir donné la vie. J'apprends tous les jours avec ma fille de six ans. Elle est extraordinaire et ma vision du monde change avec elle à mes côtés. Pour revenir à la première question ‘qui suis-je ?’ Peut-être que les lecteurs se feront une idée dans mon parcours... Je fais partie de l'association ABAIM depuis que j'ai 15 ans. C'est là où j'ai appris à jouer de la ravanne. Aujourd'hui, je suis fière d'avoir persévéré, car cet instrument m'accompagne dans mes moments les plus sombres. Mes études de Lettres et d'Anthropologie m'amènent à être Lecturer à la MCCI et ensuite au MIE. Ces 12 ans d'enseignement au niveau tertiaire m'ont forgée et polie. J'aime transmettre et accompagner dans les apprentissages. Au MIE, je formais les enseignants de Kreol Morisien et conceptualisais les manuels scolaires de Kreol Morisien. Aujourd'hui, je suis heureuse de cette relation à la fois avec le monde académique et avec les enseignants de Kreol Morisien. Mon rôle professionnel depuis 2017 est en construction. J'ai un titre qui fait sourire et qui interpelle. C'est une belle aventure qui promet beaucoup. »


Je vous dévoile tout... Plutôt…

Jugnauth ou Ramgoolam ?
« Ni l'un, ni l'autre. »

Poisson salé ou mines frites?
« Poisson salé, mais j'adore les mines bouillies et les boulettes ! »

Talons aiguilles et robe de cocktail ou jeans-basket?
« Des talons, oui, mais pas 'aiguilles'. Jeans et mocassins, presque toujours ! On me reproche souvent de ne pas tellement porter attention à ma tenue. En fait, la mode me dépasse et je porte toujours des vêtements achetés il y a dix ans. »

Casanière ou fêtarde ?
« Casanière. »

Bollywood ou Hollywood ?
« Ni l'un, ni l'autre. Je préfère les films indépendants. Emir Kusturica et Wong Kar-wai sont mes réalisateurs préférés. »

Pavarotti ou Bob Marley ?
« Bob Marley Pas de concurrence. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !