Live News

Curepipe : les temps sont durs pour Majid, chauffeur de taxi depuis 46 ans

« Nepli lavil limyer aster... se lavil lamor », dit Majid, avec un petit rire désabusé que nous avons rencontré jeudi. Cet homme de 75 ans est chauffeur de taxi depuis 46 ans. Le centre-ville de Curepipe et ses moindres recoins n’ont aucun secret pour lui, qui y a vécu depuis… toujours. Il avoue que c’est la première fois qu’il voit le cœur de la ville être à l’arrêt. Cela même s’il y a eu une reprise des activités et que le centre-ville ne fait plus partie de la zone rouge.

« Preske partou ferme isi », ajoute-t-il dépité. Le marché étant fermé, c’est son travail aussi qui est affecté.

« Kan bann klian fini aste zot bann zafer dan bazar, zot pran taxi, aster bazar lamem ferme », confie le vieil homme qui ajoute qu’il travaillera aussi longtemps que ses forces le lui permettent.

Tout comme Majid, les autres chauffeurs de taxi peinent aussi dans le centre-ville.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !