Xplik ou K

À Curepipe : des travaux de drains décrié

drains Les travaux en cours. Les drains achevés.

Willelmine Vellin, habitante de la rue Commerson, Curepipe, dénonce le mauvais état des drains dans la rue où elle réside. « Des travaux ont été entamés par un premier ‘contracteur” qui a arrêté les travaux par la suite. Un deuxième entrepreneur a entamé les réparations des travaux incomplets et toujours rien», dit-elle.

Selon les dires de la plaignante, les travaux entrepris ont été laissés à découvert et à la nuit tombée, ils n’étaient guère visibles.
« Nous, les habitants de la région, déplorons ce manque de sécurité. Et, suite aux grosses pluies, plusieurs maisons ont commencé à être inondées en raison de ces travaux inachevés », lâche-t-elle.

« J’ai essayé de contacter la municipalité, mais personne n’est jamais revenu vers moi. De plus, les anciennes plaques de béton ont commencé à s’enfoncer. Un conseiller est même venu sur place pour constater l’avancée des travaux. Je pense que notre opinion doit être tenue compte pour l’avancement de notre ville et trouver une solution aux problèmes le plus vite possible », dit la dame avant de conclure.

« Je remercie cette habitante d’avoir informé la municipalité de ce problème. Je tiens toutefois à souligner qu’au niveau de la mairie, nous sommes au courant de ce cas. De plus, cet endroit est souvent inondé suite aux averses. C’est un problème récurent depuis des décennies », confie le maire Hans Marguerite.

Visite des lieux

Selon ses dires, il se serait lui-même rendu sur place lors des dernières inondations pour constater de visu le problème des habitants. « À notre niveau, nous avons contacté l’entrepreneur afin que des mesures de précaution soient prises pour sécuriser l’endroit où les travaux sont en cours. Cela fait 47 jours qu’il a pris possession du site. Si nous constatons que les travaux sont mal faits, il lui sera recommandé de les corriger », confie le maire. « Je pense que les travaux dureront d’ici la fin du mois de juin et tout sera fait au plus vite afin d’éviter que d’autres maisons ne soient inondées », dit-il avant de conclure.

Le Défi Quotidien s’est rendu sur place pour constater le fondement du problème. Par chance, nous sommes tombés sur un superviseur des travaux qui veillait à l’avancement des tâches. Il se défend des critiques entendues. « La dame devrait montrer plus de compréhension envers nos efforts. Il y a eu deux semaines de pluies torrentielles : comment voulez-vous qu’on aille plus vite avec des travaux de béton ? Aujourd’hui, il y a du soleil, c’est un miracle à Curepipe, c’est pourquoi je demande aux ouvriers qui sont là de cravacher un peu. Et puis, monsieur, le problème de la dame et des inondations qu’elle évoque ne sont pas dûs à notre fait. Elle habite une impasse, dans un contrebas. C’est normal que l’eau déborde, cela fait près de 30 ans que ce problème subsiste de ce côté-ci. C’est aujourd’hui que des mesures sont prises par la municipalité. Nous avons, de bonne volonté, débouché des drains de l’autre côté de la route : il y avait là de la terre, des roches, toutes sortes de déchets laissés par les habitants. Ces derniers doivent aussi prendre leurs responsabilités et cesser de polluer. »

Quand finiront les travaux ? « Il reste encore près de 100m à finir, nous irons plus vite que possible. Je vous inviterai à constater par vous-même, à photographier, quand ce sera terminé. Là sur le champ, on a du mal à apprécier les difficultés que les ouvriers rencontrent », conclut le superviseur.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor