Magazine

Culture : le théâtre de Port-Louis sera bientôt bicentenaire

La pose de la première pierre du théâtre de Port-Louis a eu lieu le 27 septembre 1820. Cette année, ce théâtre, un des plus anciens de l’hémisphère Sud, fête ses 196 ans.

Il a connu ses heures de gloire. Fermé depuis 2008, le théâtre de Port-Louis résiste tant bien que mal à l’usure du temps et semble dire : « Passant, je ne suis pas mort, je fais semblant. »

Cependant, c’est bien dans nos mémoires qu’il vit encore. Fermant les yeux, comme pour remonter le temps, le photographe Jaffar Sobha raconte, « j’ai fréquenté le théâtre durant mon enfance. Jadis, on n’y proposait pas que des pièces, mais aussi des films. En effet, pendant cette période, il faisait aussi office de salle de cinéma. Je revois la foule en train de se bousculer pour assister aux représentations. »

Le théâtre faisait la joie du public avec des pièces, des opéras et des opérettes qui ont marqué des générations. « J’ai eu la chance de travailler au théâtre de Port-Louis. J’ai été accessoiriste, machiniste et pour finir photographe attitré. J’ai donc été au premier rang pour assister à toutes les représentations qui s’y déroulaient. J’ai vu évoluer de nombreuses troupes françaises et mauriciennes comme celles des frères Duvergé ou encore de Lucien Maugendre, un grand du théâtre lyrique » ajoute, Jaffar Sobha.

Le théâtre se prêtait aussi à d’autres activités. « Aussi incroyable que cela puisse paraître le théâtre de Port-Louis a également accueilli des événements sportifs. L’ancien boxeur que je suis a même boxé dans le bâtiment. Plus surprenant encore : à l’époque on y célébrait des mariages. », poursuit Jaffar Sobha.

Effervescence

Gérard Maujean, le président de la Fondation Plaza, se souvient aussi du théâtre de Port-Louis et surtout de l’effervescence qui y régnait lors des représentations. « Comme à l’époque il n’y avait pas de loisirs, les gens y affluaient pour assister aux représentations. À un jet de pierre du théâtre, le restaurant Mon Moulin grouillait toujours de monde, alors que l’Hôtel National accueillait les troupes françaises qui séjournaient à Maurice pendant six mois pour donner des représentations. Le théâtre de Port-Louis était un lieu plein de vie. »
Le lieu était aussi ouvert aux dramaturges francophiles comme anglophiles. « Le Mauritius Dramatic Club y a joué plusieurs pièces en anglais, qui ont eu beaucoup de succès. C’est dire à quel point c’était un haut lieu de la culture », affirme Gérard Maujean.

Fermé depuis 2008, le théâtre de Port-Louis attend aujourd’hui qu’on lui redonne ses lettres de noblesse. Jaffar Sobha estime qu’il faut agir vite. « On a pris trop de retard avec les travaux de rénovation. Il faut ensuite confier le théâtre aux gens du théâtre. Ils sont en effet les seuls à pouvoir le gérer comme il se doit. »

Gérard Maujean abonde dans le même sens. « C’est une très bonne chose que de le restaurer. Il faut aussi une stratégie pour que le lieu redevienne un endroit animé comme c’était le cas dans le passé. »

Un brin d’histoire

Le premier théâtre de Port-Louis avait été construit en 1788 à proximité du jardin de la Compagnie, plus précisément là où se trouve l’actuel cinéma Ciné City. Cependant le bâtiment n’a pas résisté au cyclone de 1818. La construction du nouveau théâtre démarra en 1820, sur un terrain offert par le général Darling, gouverneur par intérim à l’époque. La première pierre a été posée le 27 septembre 1820.

C’est l’architecte Pierre Poujade qui dessina les plans, alors que son dôme fut décoré par un artiste peintre belge, Henri Théodore Vandermeersch. Le théâtre de Port-Louis a été inauguré le 11 juin 1822 par le gouverneur Farquhar. Il a été racheté par la mairie de Port-Louis le 30 décembre 1854.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !