Live News

Crises et opportunités : des webinaires interactifs pour les entreprises pour gérer le Covid-19

Me Sanjeev Ghurburrun et Richard Wooding

« Les consommateurs (n’agiront) plus comme avant. Il y a trois mois, on faisait des achats en famille. On rencontrait des amis. Aujourd’hui, c’est une activité à haut risque. » Ces propos de Richard Wooding, Managing Director de Matrix 8 Services, résument le nouvel ordre dans lequel le monde des affaires est appelé à opérer aujourd’hui, demain et à l’avenir.

En ces temps difficiles, l’heure est au partage des idées. En cette période de confinement, le web est le lieu universel pour communiquer. En ces instants nécessitant une réaction rapide, une plateforme a été mise en place pour les partenaires et opérateurs de divers secteurs pour interagir, débattre et répondre aux impacts de la pandémie Covid-19 sur les affaires. C’est ce que proposent Richard Wooding, de Matrix 8 Services, et Me Sanjeev Ghurburrun, de la firme Geroudis.

« Nous travaillons sur des webinaires gratuits, une série qui servira de base à un dialogue sur la gestion de la crise actuelle et comment la traverser. La réalité est que nous ne retournerons pas à un environnement mondial d’avant le coronavirus. La façon dont nous faisons du business sera très différente. Donc, à travers les webinaires, nous encouragerons le débat (sur cette nouvelle réalité) et, évidemment, et démontrerons nos compétences dans le soutien des clients, » a précisé Richard Wooding. « C’est très intéressant. Parce que la réaction des opérateurs est très variée. (…) Nous voulons les soutenir pendant et après la crise. »

Dès cette semaine, des webinaires auront lieu avec un accent particulier sur le business des restaurants, la distribution alimentaire par de grandes et petites compagnies, l’immobilier, la construction, les services financiers (offshore), le tourisme (hôtels, agences de voyages), la manufacture et le commerce. Passé ce cap des premières interactions, la firme et ses principaux collaborateurs pourront s’engager en parallèle pour déterminer les formules avec des entreprises intéressées.

Ces formules d’échanges et de soutien interviennent à un moment où l’effet final de la crise n’a pas encore été quantifiée. Les grandes économies sont conscientes des enjeux si les petites entreprises flanchent. Par exemple, les États-Unis ont annoncé un programme à 200 milliards de dollars (Rs 8 000 milliards) pour ces sociétés.

« Le grand défi est de déterminer comment continuer à opérer et s’adapter à la crise, » a indiqué Richard Wooding, dans un entretien téléphonique en début de semaine. Ce dernier est très au fait de l’économie mauricienne, ayant été le Chief Executive Officer de Phoenix Beverages Limited de 2006 à 2013. A l’international, il a été un haut cadre au sein de la British American Tobacco et de Heineken International.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !