Live News

Crise au sommet de l’Etat – Navin Ramgoolam : « C’est la deuxième gifle que la présidente inflige au Premier ministre »

« C'est la deuxième gifle que la présidente inflige au Premier ministre », affirme Navin Ramgoolam. Le leader du Parti travailliste (PTr) n’a pas mâché ses mots à l’égard de Pravind Jugnauth ce mercredi 14 mars, après qu’Ameenah Gurib-Fakim a annoncé dans un communiqué ce matin qu’elle n’avait pas l’intention de démissionner. 

Le leader du PTr accuse le Premier ministre d’avoir induit la population en erreur sur une éventuelle démission de la présidente après les célébrations du 12 mars. Navin Ramgoolam se dit contre tout amendement constitutionnel pour la destitution de cette dernière. 

Les procédures sont déjà définies dans notre Constitution, fait-il ressortir. Il réitère ainsi son appel pour la mise sur pied d’un tribunal pour statuer sur cette affaire.  

« C’est étrange que le Premier ministre dise que la présidente va démissionner après les célébrations de l’Indépendance. C’est clairement faux car elle affirme qu’elle n’a jamais dit qu’elle partait. Elle est même venue pour les célébrations de l’Indépendance. Pravind Jugnauth a induit la population en erreur. Il doit démissionner car il n’a pas l’étoffe d’un Premier ministre. Nous sommes contre un amendement constitutionnel mais il faut un tribunal et mener une enquête pour faire la lumière sur toute l’affaire Sobrinho », a déclaré Navin Ramgoolam.