Live News

Covid-19 : quand le variant Delta développe son propre sous-variant

Ce sous-variant nommé AY.4.2 qui est dans le collimateur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Des études épidémiologiques et en laboratoire sont en cours pour établir si ce variant  est plus contagieux ou affaiblit les anticorps, selon l'OMS.

Une augmentation de la transmission de cette séquence est observée depuis juillet.

Cette lignée comporte trois mutations supplémentaires par rapport au variant Delta original, dont deux sur la protéine spike - la partie du virus qui s'accroche aux cellules humaines.

Des séquences AY.4.2 ont été téléchargées dans la base de données mondiales GISAID depuis 43 pays.

93 % provenaient du Royaume-Uni, où une augmentation graduelle dans la proportion de nouveaux cas est constatée. Reste à découvrir la dangerosité de cette nouvelle mutation.
 « Des études épidémiologiques et en laboratoire sont en cours » pour établir si le AY.4.2 est plus contagieuse ou affaiblit les anticorps, selon l'OMS.
  
Si ce variant semble affecter le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Pologne, la France semble encore largement épargnée.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !