Live News

COVID-19 : nouvelle hausse du nombre de funérailles

Les pompes funèbres très sollicitées.

Le répit des quelques jours de la dernière semaine de novembre aura été de courte durée pour les sociétés de pompes funèbres. Depuis début décembre, elles organisent au quotidien cinq à huit funérailles pour des personnes décédées de la COVID-19. 

Selon la direction de Moura, le nombre de funérailles qu’elle organise par jour oscille entre quatre et cinq. Mais elle avoue que ce chiffre peut toutefois franchir le seuil de neuf. Cela a été le cas le 3 décembre. Neuf autres ont eu lieu le lendemain et cinq le dimanche qui a suivi. « Au départ, nous nous occupions de deux à trois funérailles. Mais la tendance s’est inversée au fil des semaines », fait-elle comprendre. 

Om Shanti Funeral Services dit organiser en moyenne cinq à huit funérailles par jour. « Du 1er au 6 décembre, 18 victimes de la COVID-19 ont été incinérées », précise la direction. Elle a constaté que le nombre avait chuté durant la dernière semaine de novembre, passant de deux à trois quotidiennement. « Mais il a doublé dès la première semaine de décembre. » 

Gino Lew, Business Development Senior Manager d’Elie & Sons Ltd, avance que l’entreprise s’occupe en moyenne de six funérailles par jour depuis ces trois dernières semaines, contre trois en septembre, trois en octobre et quatre pendant les trois premières semaines de novembre. « À ce rythme-là, la société pourrait, d’ici la fin de l’année, enregistrer environ 180 funérailles de personnes décédées de la COVID-19 », anticipe-t-il. 

Shakeel Anarath, directeur d’Al-Ihsaan Islamic & Funeral Centre, indique que celui-ci a organisé 15 obsèques du 1er au 6 décembre. « La tendance est la même. Nous ne constatons ni de baisse, ni de hausse », fait-il ressortir. « Les fêtes de fin d’année approchent. Nous demandons au public de respecter les mesures sanitaires », conclut-il. 

Permettre des crémations jusqu’à fort tard  

Après les cimetières, ce sera peut-être au tour des crématoriums de rester ouverts jusqu’à fort tard. C’est l’idée que contemple le ministère des Collectivités locales afin de permettre la crémation des victimes de la COVID-19. Il prévoit d’étendre les horaires de fermeture à 22 heures voire plus. « Nous sommes ouverts à toute proposition », fait-il comprendre.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !