Live News

Covid-19 : les victimes de violence domestique peuvent saisir la justice

Même en cette période de confinement total et de couvre-feu sanitaire, les victimes de violence domestique peuvent saisir la justice.  La Protection from Domestic Violence Act est plus que jamais d’actualité. Dans la dernière newsletter du Bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP), la Senior State Counsel, Anusha Rawoah encourage les victimes à se rendre au poste de police le plus proche pour signaler les cas d’abus. 

Elle indique que la Protection from Domestic Violence Act a été amendée en juin 2016 afin de permettre aux policiers de lutter plus efficacement contre la violence domestique. Et d’ajouter : « Le judicaire utilise les nouvelles technologies telles que WhatsApp pour répondre aux différents cas de violences rapportés ». 

Anusha Rawoah fait ressortir que l’Organisation des Nations Unies (ONU), a exhorté les gouvernements à travers le monde à inclure des mesures pour la prévention et le combat contre la violence à l'égard des femmes comme un élément clé de leurs plans nationaux dans la lutte contre le Covid-19. Ces mesures sont entre autres l’investissement dans des services en ligne, assurer que le judiciaire continue ses activités pour pouvoir poursuivre les agresseurs, la mise en place des systèmes d'alerte d'urgence dans les pharmacies et épiceries et  définir les abris comme services essentiels. 
  
Pour conclure, la Senior State Counsel affirme que même s’il est encore tôt pour connaître le nombre de cas de violencesdomestique rapporté en cette période de confinement, elle encourage le gouvernement à proposer des mesures pour protéger la dignité et les droits humains.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !